Coronavirus - Comment fonctionne le dépistage en drive mis en place à l'hôpital de Charleville-Mézières ?

Une tente est installée dans le parking de l'hôpital Manchester à Charleville-Mézières pour dépister les patients en drive. / © FTV
Une tente est installée dans le parking de l'hôpital Manchester à Charleville-Mézières pour dépister les patients en drive. / © FTV

Un système de dépistage du Coronavirus par "drive" sous une tente, est en place depuis jeudi 5 mars à l'hôpital Manchester de Charleville-Mézières. Voici comment il fonctionne. 

Par M.K, P-A.B, M.M.

Une tente recouverte de bâches, installée sur le parking de l'hôpital Manchester de Charleville-Mézières. Voici l'apparence concrète du dépistage du coronavirus par le système du drive. Mis en place depuis jeudi 5 mars, il permet aux patients comme aux soignants de ne pas prendre de risque. Le personnel de santé réalise le prélèvement salivaire directement dans la voiture du patient. Si celui-ci ne dispose pas de véhicule, un transport sanitaire est proposé. 

Rencontré ce mardi 10 mars sur place, Vincent Belviso, directeur des services techniques de centre hospitalier Manchester précise le système. "Avant la mise en place du drive, dès qu'on avait un patient potentiel, il fallait trois heures d'analyses". En clair, trois heures dans une pièce pour que les particules contaminées redescendent puis le temps de désinfecter. Avec la tente, c'est plus sécurisant et plus simple : il n'y a pas de mélanges de fluides.

VIDEO - exemple en Allemagne de dépistage en drive
 


Les patients potentiellement contaminés ne peuvent pas entrer en contact avec d'autres patients. "Ce qu'on a proposé c'est la solution d'une tente. La voiture du patient passe sous la tonnelle, l'agent préleveur est prévenu, cela se passe dans un créneau entre 13h et 14h30. Les patients arrivent de la part du centre 15, orientées par des équipes professionnelles. Ils viennent seuls en voiture et ne sont pas accompagnés". 
 
Le dispositif sécurise le parcours des patients potentiellement atteints par le coronavirus. / © FTV
Le dispositif sécurise le parcours des patients potentiellement atteints par le coronavirus. / © FTV

 

Inspiré de Chine

Le circuit permet donc à l'agent préleveur de travailler sous la tente. "Il dispose d'un bureau et de kits de prélèvement. Il fait ce prélèvement, le patient repart, ça dure quinze minutes. Les patients viennent principalement des Ardennes. On a installé la tente jeudi dernier, le 5 mars. On a reçu 17 personnes depuis le début. Et pour l'instant, aucun cas positifs au Covid 19. 
 


Il y a deux personnes en tenue sous la tente. Avec des protections individuelles, des masques FFP2. Le prélèvement salivaire est mis dans un triple emballage et envoyé au centre hospitalier de Nancy. Le centre de Charleville ne fait pas d'analyse de prélèvements, celui de Reims est en cours d'habilitation. Si un patient est positif, c'est le centre de référence de Nancy qui décide de l'hospitalisation. 

Pour ce drive on s'est inspiré de la Chine. C'est un modèle repris par d'autres hôpitaux comme à Créteil. C'est simple à mettre en place et ça répond à la typologie de prélèvement. On obtient les résultats ensuite, cinq heures après. L'ARS nous avait demandé de faire des prélèvement sur site. Cela nous a semblé le modèle le plus simple et le plus sûr à mettre en place car il se fait sans mélange de flux. Cela évite de faire se croiser des patients sains et des patients potentiellement atteints par le virus. C'est sur rendez-vous. Je ne sais pas jusqu'à quand cela va rester en place. Car l'épidémie évolue constamment. 

Ici à Charleville-Mézières on est en seconde ligne, donc cela paraissait évident". 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus