Insolite : dans les Ardennes, un octogénaire accuse son maire de vouloir l'emmurer

Michel Dauchy craint d'être encerclé par les murs qui seront construits plus bas. 11 mars 2020, Aiglemont. / © Daniel Samulczyk / France 3 Champagne-Ardenne
Michel Dauchy craint d'être encerclé par les murs qui seront construits plus bas. 11 mars 2020, Aiglemont. / © Daniel Samulczyk / France 3 Champagne-Ardenne

À Aiglemont, un mur est au cœur d'une querelle entre un maire et son administré. Ce dernier accuse l'édile dans une pétition de vouloir emmurer l'accès de sa maison vers la rue.
 

Par Roni Gocer

Depuis qu'il est question de rénovation, Michel Dauchy est aux aguets. Dans la rue Charles de Gaulle à Aiglemont, la municipalité entend construire un nouveau mur. Problème : son enceinte couvrirait l'accès de sa maison à la voirie. Alors malgré ses 83 ans, Michel décide de faire de la résistance. Et autour de lui, la famille fait bloc : son fils Alain, sa belle-fille Isabelle, même son petit-fils met la main à la pâte en lançant une page Facebook dédiée.

 

Un chantier au coeur de la discorde


Lorsqu'à l'origine, le maire Philippe Decobert avait annoncé la création du mur, en 2010, un accès piéton devait être préservé. Cet "accès" est en fait un gros talus de terre, permettant de rejoindre la maison en hauteur. Par la suite, la mairie aurait fait volte-face ; plus question de construire une ouverture dans le mur, Michel Dauchy devra se contenter d'un passage par une ruelle étroite à l'arrière de sa maison, pas facile pour la famille.
 


"Mon père vis mal cette situation, explique Alain, il a eu peur de ne pas pouvoir sortir de chez lui normalement." Pour lui, ce changement brutal de la mairie serait dû au refus de son père de vendre une part de son terrain. "On aurait pu ne rien dire et subir, mais on se rend compte qu'on est soutenu. On reçoit des lettres encourageantes, et beaucoup de soutient sur Facebook."
 
Michel Dauchy, devant sa maison. Aiglemont, 11 mars 2020. / © Daniel Samulczyk / France 3 Champagne-Ardenne
Michel Dauchy, devant sa maison. Aiglemont, 11 mars 2020. / © Daniel Samulczyk / France 3 Champagne-Ardenne

 

Entre la mairie et l'administré, un dialogue de sourds


Un faux-débat, pour le maire Philippe Decobert, qui se représente en parallèle pour un quatrième mandat. "C'est un malentendu, un accès piéton sera bien maintenu vers la maison de M.Dauchy." À quelques jours du premier tour des municipales, il y voit une "affaire montée en épingle", opportune pour l'opposition. "Le talus sera remplacé par un accès, qui pourrait être un escalier ou une rampe d'accès dans le mur", assure l'édile.
 
Le talus est le seul moyen d'accès direct à la rue Charles de Gaulle. 11 mars 2020, Aiglemont. / © Daniel Samulczyk / France 3 Champagne-Ardenne
Le talus est le seul moyen d'accès direct à la rue Charles de Gaulle. 11 mars 2020, Aiglemont. / © Daniel Samulczyk / France 3 Champagne-Ardenne


Du côté de la famille Dauchy, on assure être surpris de la réponse de l'édile : "La création d'un escalier, c'est nous qui l'avons proposé, suite à la menace du maire d'emmurer la maison", s'agace Alain. "Et c'est nous qui payeront les travaux par ailleurs. Ça va quand même nous coûter beaucoup d'argent, alors que nous n'avions rien demandé au départ".

Pour l'instant, Michel et ses enfants attendent encore une confirmation de la mairie pour la construction de cet escalier. "Surtout, on ne va rien faire avant que les municipales ne passent", glisse sa belle-fille Isabelle. Si le désaccord se poursuit, ils annoncent se tenir prêt à saisir un tribunal administratif.

 

Sur le même sujet

Les + Lus