INSOLITE : dans les Ardennes, des oeuvres de deux musées historiques exposées dans un supermarché

Musées fermés, lieux culturels en mal de visiteurs, face à la situation, le musée de l’Ardenne et un supermarché de Charleville-Mézières innovent. Des oeuvres seront visibles au milieu des rayons.
<p>L'exposition en cours d'installation dans un supermarché à Charleville-Mézières. Ici un pistolet de 1770 fabriqué par la manufacture d'armes de Charlevile.&nbsp;</p>
L'exposition en cours d'installation dans un supermarché à Charleville-Mézières. Ici un pistolet de 1770 fabriqué par la manufacture d'armes de Charlevile.&nbsp; © Layla Landry/FTV

On n’a pas fini de recenser les trésors d’ingéniosité inventés pendant cette crise sanitaire sans fin et qui freine la vie normale. La dernière bonne idée en date se situe dans les Ardennes. Un partenariat a été noué entre un Intermarché de Charleville-Mézières, dans le quartier populaire de la Ronde-Couture, et le Musée Rimbaud mais aussi le musée de l’Ardenne. Deux lieux emblématiques du patrimoine ardennais.

Pour Carole Marquet, la directrice du Musée de l’Ardenne souvent prompte à innover, il fallait trouver un moyen de s'extirper de la contrainte sanitaire imposée par la situation, pour continuer à aller rencontrer le public, et même aller plus loin, en rencontrant de nouveaux publics. Tout est dans la sémantique. "On ne fait pas une exposition, on présente des objets, on les accompagne, on va avoir un médiateur qui va proposer une visite personnalisée, une visite quasiment exceptionnelle". 

La culture s'invite en rayon

Ainsi ce vendredi 29 janvier, et ce samedi 30 janvier, les clients de l'hyper pourront à la fois faire leurs courses et admirer plusieurs objets patrimoniaux, chariot en main. Sur sa page Facebook, le musée de l'Ardenne s'explique. "Privés de visiteurs pour cause de pandémie, les deux musées de la Ville de Charleville-Mézières (musée de l’Ardenne et musée Arthur Rimbaud) ont décidé de venir à la rencontre de leur public. Et ils ont choisi pour cela un lieu particulièrement inhabituel : la galerie commerciale de l’Intermarché de la Ronde Couture ! Ces vendredi 29 et samedi 30, de 14 h à 17 h 30, vous pourrez donc découvrir quelques-unes des pièces les plus emblématiques des deux musées carolomacériens…"

Ces vendredi et samedi après-midi, l'équipe des musées viendra donc à la rencontre du public "avec la présentation exceptionnelle de 5 œuvres issues de leurs collections, dans la galerie commerciale de l'intermarché de la Ronde-Couture (Mohon), pour partager notre patrimoine commun dans le respect des gestes barrières et de la distanciation sociale ! Une expérience inédite, personnelle et gratuite pour égayer votre quotidien en dépit du contexte..." Voilà qui devrait satisfaire les curieux et donner un peu d'air en ces temps plombés par la crise sanitaire. 

"Le musée vient à nous"

"C’est une présentation d’objets", rappellent les responsables des deux musées. Pas seulement parce qu’on est fermé. Il s'agit donc de rencontrer un nouveau public, pas habitué. Cette initiative s'inscrit dans une démarche initiée sur les réseaux sociaux. Avec sa série de vidéo, #le musée vient à vous, les conservateurs avaient pour ambition de montrer des oeuvres autrement. 

Du côté de l'enseigne commerciale, on se réjouit de cette idée. Pierre Faupin, directeur de l'hypermarché, voit pour ses clients une animation bienvenue et une bouffée d'air dans la morosité ambiante.

Cinq œuvres seront donc présentées au public dans l'espace bar de la galerie marchande du magasin à Charleville. Dans des conditions de conservation proches de celles du musée, par des médiateurs présents pour accompagner et transmettre aux visiteurs. 

Parmi les oeuvres exposées, un fragment du mur de Berlin, un médaillon en plâtre fugurant en relief le visage d'Arthur Rimbaud de profil, un briquet à percussion trouvé dans une nécropole ou encore le portrait d'une dame au collier de perles de 1808 et un pistloet de la manufacture de Charleville daté de 1770. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture confinement : envie d'évasion sorties et loisirs