Depuis le samedi 6 juillet, une robe de mariée s'est retrouvée accrochée à une passerelle, celle qui relie la place Ducale de Charleville-Mézières au parc du Mont Olympe. Elle est toujours là ce lundi 8 juillet, mais personne ne peut expliquer sa présence ici pour l'instant.

C'est un endroit somme toute assez inhabituel pour y accrocher sa robe de mariée. Une grande passerelle peinte en vert pomme avec une robe blanche accrochée à l'une de ses balustrades, ça détonne.

Surtout quand sous la robe, il y a les eaux un peu moins immaculées de la Meuse. Serait-ce le symbole d'un mariage tombé à l'eau ?

Nous sommes sur la passerelle du Mont Olympe, à Charleville-Mézières (Ardennes). Elle relie la place Ducale à cette zone naturelle de la commune. Depuis au moins le samedi 6 juillet, une robe flotte au vent à cet emplacement, rapporte Ardennes Actus

La robe de mariée suscite la curiosité au niveau national, car même nos confrères de RTL s'interrogent. Le correspondant local de la radio nationale, Samuel Goldschmidt, a publié un message sur Twitter (renommé X) le 10 juillet, pour espérer une réponse sur la présence de ce vêtement blanc (voir ci-dessous)...

Personne n'a rien vu; tout le monde commente

France 3 Champagne-Ardenne a passé quelques coups de fil pour en savoir plus. Au sein de l'agence immobilière qui donne sur la passerelle, on ne semble avoir rien vu. On aurait bien téléphoné au musée Rimbaud, mais il n'ouvre pas le lundi.

Sur les réseaux sociaux, la mystérieuse robe de mariée suscite la curiosité. "Le retour de la dame blanche", écrit un internaute en réaction à notre article. 

Certains poètes se sont aussi amusés à trouver un sens caché derrière ce vêtement suspendu. "La peur de faire le grand saut", écrit l’une d’entre eux. Une autre rattache l’image à une expression française. "Elle a fini la bouteille... donc mariée ou pendue. Elle a fait son choix."

Enfin, d’autres sont plus pragmatiques en ces temps législatifs. Et rattachent la robe de mariée suspendue à une tentative ratée d’alliance politique. "Le mariage avorté de la Macronie avec le RN" (voir emplacement sur la carte ci-dessous)...

Ne serait-ce pas l'association Art & Compagnie ? Pas de réponse. Rien non plus à la maison de couture Aigoul Kova, connue pour ses robes de mariée, à quelques rues de là. Le photographe de mariages Francisco Dias, habitué des mises en scènes originales, nous confie quant à lui qu'il n'y est pour rien... mais ça l'intéresserait de savoir qui a fait ça.

Quant à la mairie, elle "se renseigne". D'autant que la passerelle est équipée de caméras de vidéo-surveillance. Mais a priori, il ne s'agit pas d'une communication municipale un peu haut-perchée pour inciter les Carolo' à se marier (et éventuellement faire des bébés, même si ce n'est pas obligatoire).

Ce lundi 8 juillet, la robe était toujours là, suspendue à son emplacement bien peu accessible. On verra bien si elle y demeure encore dans les jours à venir...

Et pour rester dans le thème, vous pouvez redécouvrir l'histoire d'une dame qui avait vendu sa robe de mariée sur Facebook...

L'actualité "Insolite" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité