• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Pourquoi les Ardennes sont-elles une terre des présidents ?

© INA / France 2
© INA / France 2

Ce mercredi, un conseil des ministres délocalisé se tiendra à Charleville-Mézières. Ce que le président Macron baptise "une itinérance". Mais ce n'est pas la première fois que ce département accueille un président de la République.

Par Lionel Gonzalez

Nos confrères de France 2 diffusaient ce mardi (JT 13h) un reportage dédié aux voyages des présidents en activité.

 En 1963, le 18ème voyage de Charles de Gaulle en province l'avait amené dans les Ardennes, à Sedan, puis Charleville et Mézières. Le général de Gaulle défendait alors le thème de l'unité nationale.

"Parmi vous, je vois toute cette nombreuse jeunesse, qui est notre avenir assuré !"
Général de Gaulle (1963).


François Mitterrand foulera les rues de Charleville en 1991. C'était après la guerre du golfe. Il rencontrera des habitants de quartiers défavorisés.

En 2006, pendant sa campagne, Nicolas Sarkozy est "attiré par l'ardeur des Ardennes".

Deux jours avant l'élection présidentielle de 2012, et pour terminer sa compagne, François Hollande a trouvé à Charleville-Mézières "un endroit symbolique".

"Je voulais la plus belle place de France, je voulais le département le plus ouvrier de France, j'ai donc choisi Charleville."
François Hollande


Après son élection, il y reviendra 5 ans plus tard…
 

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus