Cet article date de plus de 4 ans

CSSA : les frères Dubois déçus par leur partenariat saoudien

Au CSSA, dans les Ardennes, les dirigeants du club de football de Sedan déchantent. Selon eux, le prince saoudien annoncé comme le sauveur n'investirait pas assez dans leur projet. Les frères Dubois envisagent même de porter plainte pour escroquerie contre les intermédiaires saoudiens.
© France 3 Champagne-Ardenne
Janvier 2016. Le neveu du roi d'Arabie saoudite, tout sourire, était accueilli en sauveur par des dirigeants sedanais ravis de cette future union. Mais six mois plus tard, c'est l'incompréhension, car les sommes promises n'ont pas été versées. La faute, selon les présidents du CSSA, à la société Fresaco, chargée de jouer les intermédiaires avec le Saoudien. Dans une interview accordée au magazine Challenges, Marc Dubois dit vouloir porter plainte pour escroquerie.

Abdellah Amradouch, qui dirige la société Fresaco, réplique aussitôt dans les colonnes de L'Ardennais, et accuse Marc Dubois d'avoir réclamé un million d'euros, pour apurer les dettes du club. Une demande inattendue, qui aurait déplu au prince.

Pour autant, le business semble bien parti pour continuer. Un partenariat entre une douzaine d'entreprises ardennaises et l'Arabie saoudite est évoqué. De son côté, le club de football de Sedan se cherche encore un avenir.

Voir notre reportage

durée de la vidéo: 01 min 43
CSSA : les frères Dubois envisagent de porter plainte contre leur intermédiaire avec le prince saoudien ©France 3 Champagne-Ardenne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cssa football sport