Des nids de cigognes ont été déménagés à Mairy (Ardennes), dans le cadre de travaux sur le réseau électrique. Leur déménagement a nécessité l'intervention de grues.

Lorsqu'elles reviendront au mois de janvier à Mairy (Ardennes, fusionnée avec Douzy en 2015), après leur migration depuis le sud, les cigognes n'y verront sans doute que du feu. Pourtant, depuis ce 26 décembre et pendant un jour et demi, d'importants travaux ont lieu à leur insu...

Pour répondre à l'augmentation de la population de Douzy, la commune procède à des travaux sur son réseau électrique. Elle a désormais recours à un transformateur et doit enfouir les câbles. Les pylônes en béton, rendus donc inutiles, doivent donc être démontés. Problème : les cigognes y avaient élu domicile. "Avec la LPO [Ligue de protection des oiseaux], on a étudié la possibilité de déplacer ces nids sur des mâts qui nous ont été fournis", décrit Lucien Evrard, premier adjoint au maire.

Dispositif important

Au total, six nids concernés sont donc déplacés "le plus près possible" de l'endroit où ils sont situés actuellement, en prenant garde à "ne pas gêner les habitants, car les nids de cigognes font assez de saletés", poursuit M. Evrard.

Pour déménager ces nids, dont le poids peut atteindre 600 kg, d'importants moyens ont été mis en œuvre. "La commune a acheté les plateformes, c’est Enedis qui fait le transfert des nids et c’est l'entreprise Spie qui a planté tous les poteaux."

Une fierté locale

Pour les habitants de Douzy, les cigognes sont un peu le symbole de la commune. "Tous les ans, elles reviennent et choisissent notre village", sourit Marie-Noëlle Delporte, pour qui ces volatiles sont devenus, au fil du temps, une véritable passion. "Je suis très à fond dedans", reconnaît-elle en souriant.

Car depuis son arrivée en 2010, Marie-Noëlle a vu s'installer les cigognes année après année. "Le premier nid a été installé en 2012", se rappelle-t-elle. Désormais, la commune en compte 24. "Cela démontre qu'on a un biotope de qualité. Il faut donc le conserver et le protéger. Les cigognes sont la preuve que notre commune n'est pas polluée", affirme-t-elle. L'adjoint au maire de Douzy confirme : "Leur nombre augmente tous les ans, on a deux ou trois nids supplémentaires. Elles se plaisent ici !"

Les premières cigognes sont attendues dès le mois de janvier dans leurs nouvelles maisons.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité