Cet article date de plus de 3 ans

Ardennes. La centrale nucléaire de Chooz bloquée pendant deux heures et demie

Ce vendredi, grosse frayeur à la centrale nucléaire de Chooz dans les Ardennes. En cause : un véhicule qui contenait des traces solvants, jugés dangereux par les services de sécurité. Finalement, les accès à la centrale ont été rouverts en début d'après-midi.
A 10h30 ce vendredi, les accès à la centrale nucléaire de Chooz dans les Ardennes se retrouvent subitement fermés. En cause, des traces de solvants sont trouvées sur un camion qui rentrait sur le site. Les traces de solvants contenaient des composants chimiques, détectés lors des contrôles anti-explosifs. Les services de sécurité refusent alors l'accès au véhicule. Selon nos informations, la menace a été prise très au sérieux. La police judiciaire de Reims a été dépêchée sur place.



Finalement, à 12h55, les accès à la centrale sont de nouveau autorisés. C'est une équipe de démineurs de Châlons-en-Champagne qui a confirmé l'absence de risque, que ce soit pour le personnel ou la sûreté des installations.

Le chauffeur a quant à lui été arrêté. L'enquête est en cours.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement nucléaire société