Inondations : le premier bilan des pompiers dans les Ardennes, la crue lente permet d'anticiper les dégâts

Le département des Ardennes est toujours en vigilance orange pour des risques de crue ce vendredi 5 janvier. Après 4 jours d'inondations, le Chef de groupement des unités territoriales du SDIS des Ardennes a répondu à nos questions. Pour lui, la crue est lente et permet d'anticiper d'éventuels dégâts.

Les pompiers des Ardennes sont sur le pont depuis ce mardi 2 janvier. Depuis 4 jours maintenant, le département est placé en vigilance orange pour des risques de crue par Météo France. Plusieurs communes comme Rumigny, Bogny-sur-meuse ou encore Signy l'Abbaye se sont réveillés les pieds dans l'eau. La Meuse ainsi que la Semois ont débordé par endroits.

La décrue a-t-elle débuté ?

On ne peut pas encore dire que la décrue a débuté car nous avons encore des interventions et des demandes de secours, expliquait le Lieutenant-colonel Pascal Frenneaux le Chef de groupement des unités territoriales du SDIS des Ardennes dans ICI 12/13 ce vendredi 5 janvier. Depuis mardi matin, nous avons eu environ 240 appels pour des demandes de secours ce qui a occasionné 93 départs d’engins de secours à l’échelle du département, avec un pic de demande ce mardi pour 65 interventions.

Quels sont les secteurs, les villages les plus impactés ?

C’est à peu près l’ensemble du département parce qu’on a l’effet inondation avec une montée des cours d’eau et des rivières. Sur la commune de Elan, par exemple, l’eau et les fortes pluies ont occasionné des dégâts dans un sous-sol, détaille le lieutenant-colonel.

Globalement, en quoi consistent vos opérations ?

Premièrement, c’est de rassurer les gens. Nous avons aussi eu pas mal d’interventions concernant des gens qui n’ont pas respecté les mesures de circulation notamment sur les routes barrées et fermées par le conseil départemental ou par des arrêtés communaux. Sur ces faits-là, on est intervenus trois fois hier (jeudi 4 janvier) et 7 depuis le début de la semaine. En fait, nous allons chercher des personnes qui sont bloquées dans leur véhicule avec des hauteurs d’eau qui sont de plus de 20 centimètres voire 30 centimètres.

Il y a eu plusieurs accidents également, notamment à Sedan…

Effectivement, plusieurs accidents causés par les inondations ou un cours d’eau qui a lâché. Ce sont des accidents sans grande gravité mais parfois il y a des blessés.

Et quels sont les bons réflexes à adopter ?

Évidemment, il faut d’abord regarder les conditions météo. Notre département est actuellement vigilance orange donc il faut bien suivre les recommandations sur les routes à emprunter. Quand on n’a pas l’obligation de circuler, on reste chez soi. Nous avons l’avantage d’une crue plutôt lente dans le département avec une montée des eaux plutôt lente donc ça permet de pouvoir anticiper d’éventuelles arrivées d’eau dans les habitations, conclut le pompier ardennais lors de son intervention sur notre antenne. 

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité