Loi travail : Christophe Léonard (PS – Ardennes), signataire de la motion de censure contre l’utilisation de l’article 49-3

Le frondeur et député socialiste de la deuxième circonscription des Ardennes Christophe Léonard envisage de déposer une motion de censure contre l’utilisation de l’article 49-3 par Manuel Valls, utilisée pour faire passer la loi travail en force.


Christophe Léonard (PS), invité du JT 19/20 (11/05/216)La droite a déposé une motion de censure suite à la décision de Manuel Valls de faire passer la loi travail en force, via l'article 49-3. Certains élus de gauche (dont le député socialiste Christophe Léonard), s’apprêtent à faire de même.

Chez nos confrères de France Bleu Champagne-Ardenne, Christophe Léonard indique que « le 49-3 est un bras d'honneur fait aux citoyens" et qu’il est une insulte au droit du Parlement et un bras d'honneur au peuple ».
Pour que cette motion soit votée, il faudrait qu'elle obtienne 288 voix.

Extrait de la liste des signataires de motion de censure (ci-contre) > 












Interview de Christophe Léonard chez nos confrères de France Bleu Champagne-Ardenne (11/05/2016)


Christophe Léonard est l’invité de notre édition du 19/20 de ce mercredi 11 mai 2016 (voir ci-dessus)

A lire aussi
Mise à jour > 11/05/2016 (16:48), via AFP
Des députés de gauche ont échoué mercredi à déposer une motion de censure contre le gouvernement, à deux signatures près, après le recours gouvernemental au 49-3 sur la loi travail, ont indiqué des élus socialistes.
A l'expiration du délai de dépôt, le projet de motion "a recueilli 56 signatures, il en fallait 58", a déclaré à la presse le frondeur socialiste Laurent Baumel. Il a précisé qu'il y avait "plus de 30 socialistes" parmi les signataires. Les noms de tous les signataires seront publiés avec le texte du projet de motion.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité