Ardennes : "paysans et fiers de l'être", au lycée agricole de Rethel, les élèves s’improvisent rappeurs dans un clip

Publié le
Écrit par Juliette Vincent-Seignet

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, les élèves du lycée agricole de Rethel (Ardennes) dénoncent les préjugés sur le monde agricole et le manque de considération. Le tout en musique, en s’inspirant d’un clip du rappeur français Kery James.

“Voilà le champ des combattants : paysans et fiers de l’être”. La chanson des élèves du lycée agricole de Rethel débute comme ceci. Clip noir et blanc, les visages d’élèves du lycée s’enchaînent pendant deux minutes, avec leur prénom et le nom de leur section.

En fond sonore, la voix d'un élève, Corentin, 17 ans. Avec une intonation grave, de slameur, il déroule un texte sur le monde agricole, inspiré du titre “Banlieusards” du rappeur français Kery James.

A travers cette chanson, l’idée selon les auteurs, est de mieux valoriser l'univers agricole, de faire passer un message et de casser les clichés. “Il y a une mauvaise connaissance. En ville on ne connaît pas vraiment la réalité du monde agricole et de ses difficultés. Il y a un manque de considération, c’est quand même grâce aux agriculteurs qu’on a quelque chose dans nos assiettes”, s’exclame Corentin Duant, élève en terminale au lycée et qui prête sa voix pour le clip.


“Ce n’est pas un métier de vieux et ringard”

Malgré les déceptions, les dépressions et les pendaisons, suite à la pression que chacun de nous ressent. Malgré la répression et l’aversion, les intimidations et les pulsions (…) transcende ma et notre motivation et nourrit notre ambition”. Des phrases fortes écrites par Jaouida Moulai, enseignante au lycée agricole.

Cette chanson, c'est un projet qui lui tient à cœur depuis des années. L'enseignante avait envie de montrer la passion qui anime les élèves pour le monde agricole. Jaouida Moulai a grandi dans le quartier Orgeval à Reims. Elle se définit comme une femme “de banlieue”, qui ne connaissait rien du monde agricole avant d’enseigner au lycée.

J’étais la première à porter des clichés. Mais maintenant, je réalise qu'être agriculteur, ce n’est pas seulement être dans son tracteur avec les bottes dans la boue”, ajoute avec sourire Jaouida Moulai.

Grâce à ce clip, elle souhaite sensibiliser un plus grand public sur cet univers, “montrer que nos jeunes sont comme les autres jeunes, montrer qu’il existe un panel de métiers dans l’agriculture et que ce n’est pas un métier de vieux et ringard, mais plein de jeunesse”.

Banlieusards et agriculteurs, mêmes problématiques

Grande fan de Kery James, Jaoudia Moulai s'est s’inspirée de la chanson “Banlieusards”. “Entre les agriculteurs et les banlieusards, il y a des similitudes, les mêmes problématiques avec un fond de sincérité. Ce sont deux mondes différents, opposés sur le plan social mais confrontés aux mêmes préjugés et clichés”, explique l’enseignante.

Une quinzaine d’élèves ont participé au projet, de toutes les classes et niveaux. Des anciens élèves apparaissent aussi dans la vidéo. En à peine quelques jours, le clip a été visionné plus de 500 fois. “C’est déjà une forme de reconnaissance pour nos élèves”, confie Alexandra Thiefaine, proviseur adjointe du lycée.

Fiers de leur projet, ils espèrent que leur vidéo circule et arrive peut-être un jour aux oreilles de l’artiste qui les a inspirés : Kery James.