Haut-Rhin : de Kingersheim au Cap Nord à vélo, le défi de deux étudiants

Après leur Tour de France à vélo en 2020, Timothée et François, deux étudiants originaires de la région mulhousienne, se lancent le défi de parcourir 5.000 km en 50 jours, direction le Cap Nord. Partis de Kingersheim le 30 juillet, ils sont arrivés en Allemagne.
François Bihl (à gauche) et Timothée Nicot devant le Parlement européen à Strasbourg avant de partir pour le Cap Nord à vélo.
François Bihl (à gauche) et Timothée Nicot devant le Parlement européen à Strasbourg avant de partir pour le Cap Nord à vélo. © Explore Squad

Après trois jours passés à pédaler, Timothée et François sont arrivés à Cologne ce lundi 2 août. Ce n'est pas l'Allemagne qu'ils visent, mais bien le Cap Nord, à 5.000 kilomètres de chez eux. Le 30 juillet, les deux amis d'enfance ont quitté leurs amis et leur famille à Kingersheim (Haut-Rhin) pour rejoindre la Parlement européen de Strasbourg, là où avait lieu leur départ symbolique. 

A 21 et 22 ans, Timothée Nicot et François Bihl ont créé Explore Squad, un projet né il y a quatre ans qu'ils enrichissent chaque année avec de nouvelles aventures à vélo. Après Londres ou le tour de France, ils ont choisi la Norvège.

5.000 km à vélo

"On a fait 400 kilomètres à l’heure qu’il est, nous sommes actuellement en Rhénanie, on remonte le Rhin. On ne sent pas trop la barrière de la langue, des fois on ne comprend pas trop ce qu’on nous raconte alors on fait oui de la tête. On commence à avoir mal aux fesses avec les huit heures de vélo par jour... Et aussi, il y a énormément de moustiques, on n'a jamais vu ça !", nous raconte Timothée, joint par téléphone.

Mais alors, pourquoi le Cap Nord ? Eux-mêmes se posent encore la question... "En Europe, le meilleur moyen de voyager à vélo c'est de suivre les eurovélo routes et l'une d'elles mène au Cap Nord. On a vu ce point sur la carte et à partir de là, c'était fait, on a fait une fixette dessus et on s'est dit, il faut qu'on y aille, c'est trop bien." Mais avec 5.000 kilomètres à parcourir, le voyage a demandé beaucoup d'organisation (voir les étapes sur la carte ci-dessous). Les deux jeunes ont suivi à la lettre un programme de préparation physique avec des entraînements quasiment tous les jours. Côté trajet, l'étudiant en chimie François Bihl s'y est collé. Il a tout cartographié pour ne pas se perdre en route. 

Entre les équipements vélo, le matériel annexe et les frais en tout genre, cette expédition leur revient à une dizaine de milliers d'euros. "On va faire des courses tous les deux jours environ et pour le couchage, on va faire comme d'habitude, on va chercher des hôtes chez qui on peut planter notre tente, sinon, on dormira dehors", explique François.

Une action solidaire

En plus du défi sportif (voir leur départ sur Instagram ci-dessous) les étudiants voulaient aussi faire des rencontres et voyager par leurs propres moyens. Ils ont également décidé de pédaler pour la bonne cause en vendant leurs kilomètres parcourus au profit de l'association Adapei Papillons blancs, qui agit pour l’accompagnement des personnes en situation de handicap. "Nous avons organisé une levée de fonds à l’occasion de notre expédition pour permettre au foyer du Rennweg à Saverne de renouveler leur mobilier." L'objectif : récolter 5.000 euros, soit un euro pour chaque kilomètre. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Tim & François - Explore Squad (@exploresquad)

Une bonne surprise pour Jérémie Drapeau, chef de service. "La question du don n’est pas fréquente. C’est une association qui fonctionne avec des financements publics, alors il y a cette culture de dons, mais ils viennent souvent des familles, des amis… c’est rarement quelqu’un qui arrive avec un projet." Après un premier contact avec le directeur du foyer et une visioconférence avec les 19 résidents, l'affaire était conclue. "On est dans l’autodétermination, dès qu’on veut faire quelque chose, ce sont les résidents qui décident. Quand on a parlé de mobilier, ils ont pensé à la salle commune, c'est la plus vétuste", ajoute Jérémie Drapeau. Les dons sont possibles en ligne en précisant "Explore Squad – Rennweg" dans la case commentaire.

Un livre vert engagé

Une expédition solidaire, mais aussi engagée sur le plan environnemental et durable. Avant leur départ, les étudiants ont créé un "Livre vert" (voir le lien Facebook ci-dessous) qui recense 50 acteurs engagés dans dix domaines, de la protection animale à la sauvegarde du patrimoine, en passant par la limitation des déchets. "On espérait secrètement une dizaine de personnes, et au final, on se retrouve à cinquante. On va continuer à l'alimenter tout au long du voyage, avec les mails qu'on va recevoir et les personnes qu'on va rencontrer."

En quatre ans, Timothée et François ont déjà parcouru 6.550 km et passé 60 nuits chez l'habitant. En mai 2019, ils ont rallié Londres depuis Strasbourg en 11 jours, le mois suivant, ils ont fait le tour de la Suisse et en pleine pandémie de coronavirus, ils ont fait le tour de la France. 

Cette fois, ils n'ont pas oublié de prendre des pulls dans leurs bagages. En plein été, le thermomètre affiche 13 degrés maximum.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports jeunesse société famille aventure sorties et loisirs insolite