Ardennes : le corps retrouvé dans un bois est bien celui de Steve Kochhafen

Les analyses ADN confirment que le corps découvert le 29 juillet dernier dans le bois des Assimonts à Saint-Menges (Ardennes) est bien celui de Steve Kochhafen. L'ex-compagne de ce dernier s'était suicidée le jour de sa disparition le 18 juillet dernier.

C'est dans ce bois que le corps a été découvert mercredi 29 juillet en fin de journée.
C'est dans ce bois que le corps a été découvert mercredi 29 juillet en fin de journée. © Sébastien Valente - FTV
C'est désormais une certitude : le corps retrouvé le 29 juillet dernier par un agent de l'Office national des forêts dans un bois à Saint-Menges est bien celui de Steve Kochhafen. Les tests ADN ont finalement révélé ce que tout le monde redoutait. Joint par téléphone, le procureur de la République de Charleville-Mézières Laurent de Caigny a confirmé l'information, indiquant que le corps du Sedanais de 44 ans avait été rendu à sa famille. Il a aussi annoncé que les investigations se poursuivaient dans cette affaire avec trois dossiers distincts : le meurtre de Steve Kochhafen, celui d'Yves Hocquart et enfin le suicide de Juana Maigrot survenu le 18 juillet dernier à Sedan.
 
Steve Kochhafen avait disparu le 18 juillet 2020.
Steve Kochhafen avait disparu le 18 juillet 2020. © Archive famille Kochhafen
 

Plusieurs morts violentes

Steve Kochhafen avait disparu le 18 juillet dernier. Le même jour, son ex-compagne Juana Maigrot se suicidait en se jetant des remparts du château-fort de Sedan. Quelques instants auparavant, elle avouait au téléphone à sa fille son intention de mettre fin à ses jours après avoir tué deux personnes. Rapidement, le corps d'Yves Hocquart, 74 ans, était retrouvé, tué par balle à son domicile. Dans le même temps, les recherches pour tenter de retrouver Steve Kochhafen commençaient, ses proches organisant des battues dans les environs de Sedan. Finalement, un corps comportant des lésions faisant penser à une mort violente était retrouvé le 29 juillet dans le bois des Assimonts à Saint-Menges. Il s'agit donc bien de Steve Kochhafen.

Désormais, les enquêteurs vont s'attacher à éclaircir le déroulement et les liens entre les différents crimes. Le procureur de la République estime qu'il est encore trop tôt pour communiquer sur le scénario précis de cette funeste affaire.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers