Ardennes. Ils ne voient pas leurs salaires arriver, les ouvriers de Tecsom en grève

Les locaux de Tecsom, dans la zone industrielle de Glaire, près de Sedan. / © Alexandre Hébert / France 3 Champagne-Ardenne
Les locaux de Tecsom, dans la zone industrielle de Glaire, près de Sedan. / © Alexandre Hébert / France 3 Champagne-Ardenne

Ce lundi 12 novembre au matin, une partie des salariés de Tecsom à Glaire, près de Sedan, n'a pas pris son poste. Ils n'auraient pas touché de salaire depuis 7 semaines. Le président du groupe s'est rendu sur place.

Par Johanna Albrecht

Ils sont une cinquantaine à avoir refusé de prendre leur poste ce lundi 12 novembre. Les salariés de deux des quatre entreprises du site Tecsom à Glaire près de Sedan, MSS Moquettes sols de France et Support Ardennes Industrie, n'ont pas touché de salaire depuis maintenant 7 semaines et le versement de leur mois de septembre. "Ils devaient en principe être virés le 10" explique Albert Auchter, délégué CFDT Tecsom.

Un épisode qui s'inscrit dans un contexte difficile : entre les salariés et la direction de la holding G Groupe X, les sources de tensions s'accumulent depuis son rachat du site en Mai 2014. A l'époque, près de la moitié des emplois ne sont pas sauvés. Depuis, le dialogue entre les deux partis s'est à plusieurs reprises révélé compliqué : notamment lorsque l'activité de conditionnement d'ampoules basses consommations, lancée en mai 2016, s'est arrêtée en début d'année.

C'est pas d'aujourd'hui qu'il y a des problèmes. On ne nous paie plus nos acomptes, on ne nous verse plus les offres sociales
Albert Auchter


Alors, la solution proposée ce matin par le directeur, ne satisfait pas les grévistes : "La seule réponse de la direction aujourd'hui, ils seront peut-être viré mercredi. […] La seule explication c'est qu'il y a eu un changement de banque qu'il n'a pas pu faire les choses dans les délais". Ils demandent des garanties, et voudraient que la direction prenne en charge les agios que certains salariés, désormais à découvert, devront payer.

Droit de réponse de la société ARS – TECSOM :

Dans votre article intitulé « Ardennes. Ils ne voient pas leurs salaires arriver, les ouvriers de Tecsom en grève », vous rendez compte de troubles sociaux ainsi que d’une grève au sein des sociétés MOQUETTE ET SOLS DE FRANCE (MSF) et SUPPORT ARDENNES INDUSTRIE (SAI), en désignant ces deux sociétés par la dénomination commune « TECSOM ». Vous indiquez, par ailleurs, que ces sociétés dépendent de la holding G GROUPE X.
 
Il s’agit là de contresens dommageables.
 
En effet, « TECSOM » est tout à la fois une marque déposée, dont est seule titulaire la société ARS, et un nom commercial utilisé par cette même société.
 
Or, les sociétés MSF et SAI sont des sous-traitants d’ARS, dépourvues de lien capitalistique avec cette dernière société. En effet, MSF, SAI et ARS n’appartiennent pas au même groupe, et tant leurs dirigeants que leurs actionnaires sont totalement distincts. En outre, MSF et SAI ne sont pas des filiales de G GROUPE X.
 
Dès lors, le terme « TECSOM » ne peut être utilisé pour désigner MSF et / ou SAI.
 
Au contraire, l’utilisation de ce terme est préjudiciable à ARS – seule en droit d’utiliser le terme « TECSOM » - puisqu’ARS ne connaît aucun trouble social nu aucune grève. Les salariés d’ARS perçoivent normalement leur salaire et bénéficient d’une couverture prévoyance.
 
ARS engage donc votre média à davantage de vigilance et de précision, et tient à rappeler que le terme « TECSOM » ne peut être utilisé pour désigner les sociétés MSF et / ou SAI.

A lire aussi

Sur le même sujet

Elevage visons de Spincourt -Meuse

Les + Lus