Cet article date de plus de 3 ans

Au château de la Motte-Tilly, le potager reprend vie grâce à un chantier d'insertion professionnelle

Faire du maraîchage un outil d'insertion professionnelle. Voilà l'idée de l'association Chlorophylle qui a décidé de redonner vie au potager historique du château de la Motte-Tilly dans l'Aube en faisant appel à des maraîchers jusqu'ici éloignés de l'emploi.
Le château de la Motte-Tilly, dans l'Aube, abrite un petit havre de paix : un potager où poussent des dizaines de variétés de légumes. Abandonné dans les années 1970, il a été récemment entièrement réhabilité par l'association Chlorophylle, qui œuvre en faveur de l’insertion sociale et professionnelle de personnes en difficulté dans le département. L'objectif de l'association : faire revivre ce potager historique et faire du maraîchage biologique un moyen de réinsertion professionnelle. 

Aujourd'hui, David, le coordinateur de l'association gère les 6 000 m² de cultures avec six autres personnes. Salariés en réinsertion, ils cultivent des variétés anciennes de fruits et légumes ainsi que des plantes aromatiques, entretiennent les espaces verts environnants et proposeront aux touristes de passage des visites guidées du potager réhabilité.

durée de la vidéo: 02 min 05
Au château de la Motte-Tilly, le potager reprend vie grâce à un chantier d'insertion professionnelle


Faire revivre le site

L'association Chlorophylle a par ailleurs signé un partenariat avec le centre des Monuments Nationaux qui espère voir ains l’attractivité du site renforcée.

Quatre mois apres le début du chantier, les premiers légumes, certifiés bio, sont sortis de terre et directement mis en ventes devant les grilles du château. L'association reversera aussi une importante partie de sa récolte à differentes œuvres caritatives.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement société agriculture bio agriculture économie agro-alimentaire emploi solidarité