Aube. Après la crue, il faut rétablir les installations de gaz et d'électricité

Publié le Mis à jour le
Écrit par FM

Du côté de la Seine, un début de décrue est annoncé, mais ce n'est pas encore le cas de l'Aube. Près de Troyes, à Arcis, il faut rétablir le courant et le gaz.

La Seine se trouve toujours hors de son lit à Troyes, en particulier dans le quartier de Fouchy où de nombreux habitants ont les pieds dans l'eau. En plus des habitations, ce sont les infrastructures qui ont été touchées par les inondations.

Pour la famille Joly, le jardin n'en est désormais plus vraiment un. L'eau a pour l'instant épargné la maison et les meubles. Avec un début de décrue annoncée, l'optimisme reste de mise.

Un retour à la normale dans la soirée


A l'image de l'habitation de la famille Joly, le gaz n'a pour le moment pas été coupé dans le quartier, mais la vigilance est toujours de mise. Au siège GRDF du département, la cellule de crise reste activée de jour comme de nuit et devrait permettre aux 200 foyers privés de gaz à Bar-sur-Seine, Bar-sur-Aube ou encore Bayel un retour à la normale dans la soirée.



Une inquiétude persiste dans l'Aube, qui continue de monter. Vers Arcis-sur-Aube ou encore dans le centre-ville de Troyes, l'un des principaux distributeurs de gaz, qui alimente 600 particuliers, a été surélevé tout près du théâtre de la Madeleine.

Dans les prochaines heures, aucune averse n'est encore prévue. Pourtant, il faudra tout de même rester vigilant pour qu'il n'y ait pas d'eau dans le gaz.

► Retrouvez le reportage de Clément Meunier et Brice Bachon

durée de la vidéo: 01 min 57
Aube. Après la crue, il faut rétablir les installations de gaz et d'électricité ©France 3 Champagne-Ardenne