Aube : contrôlé avec une bière au volant, il se fait arrêter par la police

Un automobiliste avec une bière à la main a croisé la route de la police auboise, le 12 août à la Chapelle-Saint-Luc (Aube).
La police lors d'un contrôle routier à Montbéliard, le 2 avril 2021 / Image d'illustration
La police lors d'un contrôle routier à Montbéliard, le 2 avril 2021 / Image d'illustration © Lionel VADAM / MaxPPP

Une bière au volant, mais un test d'alcoolémie négatif. Ce jeudi 12 août peu avant midi, un automobiliste s'est fait contrôler par la police à la Chapelle-Saint-Luc (Aube). Ce qui a attiré l'attention des forces de l'ordre : la bière qu'il tenait à main alors qu'il conduisait. 

Résultat : test d'alcoolémie et contrôle du permis de conduire. Et si le test s'est révélé négatif, en revanche, le conducteur roulait sans le fameux papier rose... "Il n'est en effet titulaire d'aucun permis de conduire, ni en France ni dans son pays d'origine la Côte d'Ivoire", ont précisé les forces de l'ordre, contactées par nos soins.

Le conducteur n'avait pas de permis

L'interpellation s'est déroulée sans incident. L'individu a reconnu les faits en précisant "que c'était la première et dernière fois qu'il conduisait un véhicule sans permis". Mais cela ne l'a pas empêché d'être placé en garde à vue puis d'être convoqué au tribunal judiciaire de Troyes dans le cadre d'une procédure pénale.

Sachez toutefois que boire au volant, même sans alcool, peut être considéré comme une infraction. Même si aucun texte ne mentionne explicitement le fait de boire ou manger au volant, l'article R.412-6 du Code de la route permet aux forces de l’ordre de sanctionner tout comportement jugé dangereux : "Le conducteur doit à tout moment adopter un comportement prudent et respectueux vis-à-vis des autres usagers. (…) Tout conducteur doit constamment se tenir en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent." 

Le site de la sécurité routière rappelle que "cette disposition, que les forces de l’ordre n’appliquent qu’avec discernement, pourrait donc, éventuellement, conduire à verbaliser un comportement inapproprié et dangereux." Selon l'article 412-6 du code de la route, la "conduite d'un véhicule dans des conditions ne permettant pas au conducteur de manœuvrer aisément" peut entraîner une amende forfaitaire de 35 euros.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité faits divers