Coronavirus : le Préfet de l’Aube fait fermer l’école maternelle d’Arcis-sur-Aube

L’arrêté préfectoral a été signé hier, 11 novembre, à Troyes : l’école maternelle Jean Jaurès est fermée jusqu’au 18 novembre, inclus. Une décision qui a été prise, alors que dans la commune, neuf décès ont par ailleurs été enregistrés à  l’EHPAD Pierre d’Arcis.
 
Dès qu’il a appris l’existence de plusieurs cas positifs de Covid 19, parmi le personnel de l’école maternelle Jean Jaurès, Charles Hittler, maire d’Arcis-sur-Aube, en a immédiatement informé l’Agence Régionale de Santé. Un cluster concernant cinq personnes, des agents communaux  et enseignants nécessitait d’agir rapidement. Les choses, ensuite, sont allées très vite. Hier, 11 novembre, à Troyes, le Préfet de l’Aube, Stéphane Rouvé a signé un arrêté prévoyant la fermeture immédiate de l’école maternelle d’Arcis-sur-Aube, jusqu’au 18 novembre, inclus.

Dans cette commune auboise de 2.900 habitants, l’école maternelle accueille 134 enfants. " A présent, on tend le dos ", indique le maire, "car l’école élémentaire partage la cantine de la maternelle. Avec la directrice et l’adjoint aux affaires scolaires, hier soir, on a prévenu chaque famille, individuellement. Les parents posent beaucoup de questions. Certains ont des enfants scolarisés dans les deux écoles. Comme il y a des absents parmi le personnel des écoles communales, il faut trouver des remplaçants. C’est compliqué. Le virus circule beaucoup. Comme les gens travaillent, il y a du brassage. Il faut bien se protéger… A l’EHPAD Pierre d’Arcis, qui accueille environ cent personnes, dont certains sont diagnostiqués Alzheimer, neuf personnes sont décédées. Aujourd’hui, l’établissement est ouvert pour les visites. Les familles peuvent venir ".



Des enfants inquiets

Amaury Planson est papa de trois enfants : un grand de onze ans qui fréquente le collège d'Arcis-sur-Aube, une fille de neuf ans, à l’école élémentaire et Salomé, trois ans et demi, inscrite à l’école maternelle. " Hier, 11 novembre, c’était jour férié. On était tranquilles à la maison. J’ai vu des messages sur Facebook. J’ai regardé mes mails, et j’ai vu que j’avais un message m’informant de la fermeture de l’école maternelle. Avec mon épouse, on a un restaurant à Arcis. Elle y est pour assurer la préparation des repas à emporter, histoire de sauver les meubles".

"Moi, je suis pompier à l’aéroport de Vatry. J’ai dû prévenir mon chef que je devais rester à la maison pour garder Salomé. C’est compliqué de devoir se retourner rapidement. C’est l’astreinte qui me remplace Les enfants sont inquiets, car ils savent que c’est dangereux. Moi aussi, je suis inquiet parce qu’à l’école, c’est le même personnel qui s’occupe de la cantine et du ménage. Est-ce qu’il y a des cas contact avec les enfants ? Est-ce que je serai payé ? On est inquiet parce qu’on découvre au fur et à mesure".


 

Des familles endeuillées

Ce jeudi, 12 novembre, le directeur de l’EHPAD d’Arcis-sur-Aube était absent, c’est le maire de la commune, Charles Hittler qui indiquait que ces derniers jours, avec la Covid 19, plusieurs résidents étaient décédés, plongeant les familles dans la tristesse. Ainsi, Angélique éprouve un énorme chagrin. Elle vient de perdre sa grand-mère Rolande, qui avait quatre-vingt-seize ans. "  Je voulais avoir de ses nouvelles", dit-elle. " Quand j’ai appelé, j’ai appris qu’elle était décédée depuis une heure et demie. J’avais pu lui rendre visite la veille, avec la tenue adéquate, bien sûre. Elle avait une santé de fer. L’avoir vue, ça soulage un peu ma peine... Il faut dire qu’à l’EHPAD où elle résidait, ils prennent bien soin de nos anciens. Il y règne une ambiance familiale ".

A la date du 10 novembre, l'Agence Régionale de Santé recensait 27 clusters, dans l'Aube. Dans l'ensemble de la Champagne-Ardenne, on en comptait cent-vingt-quatre.




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société éducation