Drame de Courteranges : la thèse du "malaise assez probable"

Selon le procureur de Troyes, l'autopsie du conducteur du minibus a révélé un faible taux de glucose qui aurait pu générer un malaise hypoglycémique avant l'accident.

Peu de certitudes pour l'instant et encore beaucoup de suppositions quant à l'origine de l'accident.
"Les médecins légistes ont pointé un faible taux de glucose dans son sang qui aurait pu induire un malaise hypoglycémique et ainsi expliquer la perte de contrôle", a indiqué en début d'après-midi, Alex Perrin, le procureur de Troyes lors d'un point de presse.

Passagers assoupis

Selon le procureur, le jeune homme de 25 ans "s'était alimenté très légèrement" à l'occasion du pique-nique avec les enfants.
Tous les passagers étaient assoupis au moment de la collision et portaient a priori tous leur ceinture de sécurité.
Le minibus se serait progressivement déporté vers la voie de gauche avant de percuter de plein fouet le camion roulant en sens inverse. Les seules traces de freinage observées sont celles du poids-lourd.

Une information judiciaire ouverte demain

"Ni l'alcool ni la vitesse ne sont en cause dans cet accident", a insisté le procureur.
L'expertise du véhicule transportant les enfants est toujours en cours.
Une information judiciaire pour homicides et blessures involontaires sera ouverte demain.

Marche blanche à Nangis

Une marche blanche en hommage aux victimes a eu lieu ce jeudi soir, à Nangis.
La municipalité de Seine-et-Marne a ouvert un lieu spécifique pour permettre aux familles, aux amis et à la population de se recueillir.
La ville de Nangis a communiqué sur son site le nom des cinq enfants et de l'animateur qui ont perdu la vie dans l'accident de Courteranges : Stellina Gagliano, Héloïse Juy, Jordan Michalon, Kylian Robert, Seïna Dahvia Sall et Jeson Malacquis.



Regardez le reportage de notre rédaction, il est signé Laurence Laborie et Yves Biron.

Conférence de presse d'Alex Perrin, procureur de Troyes.

 

Les trois blessés ont quitté l'hôpital
Peu avant 14h30, la dernière blessée, âgée de 10 ans, a quitté le centre hospitalier de Troyes. Les deux autres, l’animatrice de 21 ans et le garçon de 14 ans, l’avaient fait en fin de matinée avec leur famille. Aucun d’entre eux n’est reparti en ambulance.
Selon les médecins, l'état de santé des blessés qui souffrent de fractures et de contusions multiples n'inspirait "aucune inquiétude", même s'ils restent "particulièrement choqués".
"Les enfants sont encore plus choqués par la disparition des autres enfants que par les circonstances de l'accident, ils ont du mal à verbaliser les choses et
le dessin sera utilisé par les psychologues qui vont les suivre"
, a précisé le docteur Brigitte Brunner, responsable des urgences psychiatrique.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité