Aube : quatre mineurs en garde à vue après la mort de plusieurs animaux à la ferme pédagogique de Méry-sur-Seine

Quatre mineurs sont actuellement en garde à vue. / © Clément Meunier
Quatre mineurs sont actuellement en garde à vue. / © Clément Meunier

Quarante-huit heures après la découverte des seize animaux tués à la ferme pédagogique de Méry-sur-Seine, quatre mineurs, âgés de seize et dix-sept ans ont été placés en garde à vue. L'un d'eux est originaire de la commune.

Par Marc Schmitt

Quatre mineurs, âgé de seize et dix-sept ans sont en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie de Romilly-sur-Seine, ce mercredi 31 juillet 2019, quarante-huit heures après la découverte de seize animaux morts dans la ferme pédagogique de Méry-sur-Seine.
 

Un premier individu a été placé en garde à vue dès hier après-midi, les trois autres l'ont été ce mercredi en fin de matinée. L'un d'eux est originaire de la commune, les trois autres viennent de communes voisines, apprend-on de source judiciaire et de la gendarmerie.
 

Présentés au juge des enfants jeudi

Parmi les quatres jeunes, certains sont déjà connus des services de police pour des faits mineurs. La garde à vue se poursuit jusqu'à jeudi où les quatre adolescents seront présentés au juge des enfants. Rappellons que, pour l'instant, les quatre individus sont toujours présumés innocents, les enquêteurs de la gendarmerie de l'Aube communiqueront officiellement ce jeudi.

Quel est le parcours de vie de ces jeunes pour en arriver à faire cela?
- Nathalie Kabbani, la directrice de la ferme -


"Je suis soulagée. Après, j'ai plusieurs questions : Pourquoi ? Même si je pense que ça va nous faire du mal, comment ça c'est passé ? Et puis qui sont-ils? Quel est le parcours de vie de ces jeunes pour en arriver à faire cela ?", réagit la directrice de la ferme, Nathalie Kabbani.

Lundi 29 juillet 2019, seize animaux avaient été retrouvés morts, porteurs de traces de coups, à la ferme pédagogique de Méry-sur-Seine, située à 30 km au nord de Troyes. Des bâtons et des cannettes de bières avaient également été retrouvés sur place et une enquête ouverte. L'émotion, elle, a largement dépassé le simple périmètre de la commune et une cagnotte est toujours en ligne pour aider la ferme pédagogique. Plus de 20.000 euros de 1.400 donateurs ont déjà été récoltés.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus