Aube : les salariés du magasin Alinéa de Saint-Parres-aux-Tertres en grève ce samedi

Placés en redressement judiciaire, les magasins Alinéa sont menacés de fermeture. Les 40 salariés de l'enseigne d'ameublement et de décoration située dans l'agglomération de Troyes entendent alerter la population sur leur situation.

Le magasin de Saint-Parres-aux-Tertres emploie 40 salariés.
Le magasin de Saint-Parres-aux-Tertres emploie 40 salariés. © Mégane Pansard
Sur la façade du magasin, une grande banderole avec ces mots «Soutenez-nous, arrêtez d'acheter ici, 100 % des emplois sacrifiés» a été accrochée. Une inscription qui traduit la colère et la résignation des 40 salariés d'Alinéa de Saint-Parres-aux-Tertres, dans l'agglomération troyenne. Comme une grande partie des magasins de cette enseigne spécialisée dans l'ameublement et la décoration, le site aubois devrait prochainement fermer ses portes. Le groupe est en effet en redressement judiciaire depuis mai dernier. Dans l'attente d'un hypothétique repreneur, les employés se préparent à un probable licenciement.

Un coup de massue pour le personnel de ce magasin ouvert en 2014 dans la zone commerciale BeGreen. «La majorité des salariés en poste lors de l'ouverture est encore présente aujourd'hui, rappelle Antoine Guyot, représentant des salariés au CSE. Cela a créé des liens entre nous".
 

On a mouillé le maillot pour cette entreprise et là, on déchante.

Antoine Guyot, représentant du personnel au sein du CSE

Rassemblement devant le magasin

Les négociations sur les conditions de départ et de reclassement n'ont pour le moment pas abouti. L'incertitude règne mais aussi un sentiment d'abandon et d'indifférence. «La direction générale ne communique absolument pas, témoigne Mégane Pansard, salariée de l'enseigne depuis 2014. Nous faisons donc grève pour nous faire entendre auprès du public et de nos clients afin qu'ils nous soutiennent». Le personnel se réunira devant le magasin ce samedi 1er août de 10h à 19h et invite les clients à venir habiller tout en noir en signe de deuil.

L'espoir de poursuivre l'activité sous la même enseigne semble bien avoir disparu. Les potentiels repreneurs d'Alinéa avaient jusqu'au 30 juin dernier pour se manifester. Seules six offres ont été déposées mais aucune ne concerne le magasin de Troyes. Reste une éventuelle reprise du site de Saint-Parres-aux-Tertres par l'enseigne de bricolage Leroy-Merlin, mais rien n'est encore acté.
 

Un avenir fixé le 31 août ?

Pour expliquer cette situation, la direction du groupe Alinéa évoque des pertes financières liées à la crise des gilets jaunes, aux manifestions contre la réforme des retraites et la crise sanitaire. Mais les difficultés ne datent pas d'hier. «A Saint-Parres, nous n'avons jamais atteint notre seuil de rentabilité depuis l'ouverture», estime Antoine Guyot. Le tribunal de commerce de Marseille doit se prononcer le 31 août prochain.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter