Aube. Et si vous achetiez une galette solidaire ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par FM avec Tiphaine Le Roux et Paul-Antoine Boudet
Aix-en-Othe, le 6 janvier 2018
Aix-en-Othe, le 6 janvier 2018 © Paul-Antoine Boudet / France 3 Champagne-Ardenne

Ce samedi, c'est l'épiphanie. Le moment de déguster une bonne galette et pour certains, de faire une bonne action.Dans l'Aube, à Aix-en-Othe, un boulanger verse un euro par galette au Secours populaire, sans modifier le prix pour les consommateurs.

"C'est du 100% amande, au même prix et sans crème pâtissière", affirme fièrement Dominique Leroux, boulanger à Aix-en-Othe, dans l'Aube. Et cette année, l'artisan a décidé d'innover : il reverse euro par galette au secours populaire, sans modifier le prix pour ses clients.

Une galette généreuse


Depuis une semaine, l'équipe de Dominique Leroux prépare le dessert phare de ce 6 janvier : la galette des rois.

Une pâte feuilletée, à la fois fine et croustillante. Dominique Leroux, lui, l'élabore sans frangipane. Uniquement à base d'amandes.

Des fèves pour financer l'aide aux devoirs et les vacances solidaires


Amateur de fèves originales sur l'histoire ou la géographie locale, Dominique Leroux a le sentiment d'avoir déjà choisi tout ce qui se fait en la matière. C'est donc logiquement qu'il s'est intéressé à l'opération du Secours Populaire.

Si les fèves sont nationales, leur recette est reversée localement au Secours populaire d'Estissac Aix-en-Othe. Plus précisément dans le secteur l'association organise de l'aide au devoir et finance des licences sportives ou des vacances solidaires.

Au total, le pâtissier s'est engagé à donner au moins 900 euros à l'association.

►Retrouvez notre reportage

durée de la vidéo: 01 min 46
Aube. Et si vous achetiez une galette solidaire ? ©France 3 Champagne-Ardenne

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.