• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

L'Aube à l'unisson donne le ton des Nuits de Champagne

Les 750 collégiens choristes de l'Aube à l'unisson était hier à l'Espace Argence à Troyes pour l'ouverture des Nuits de Champagne 2018. / © Margaux Tertre/France 3 Champagne-Ardenne
Les 750 collégiens choristes de l'Aube à l'unisson était hier à l'Espace Argence à Troyes pour l'ouverture des Nuits de Champagne 2018. / © Margaux Tertre/France 3 Champagne-Ardenne

Les 750 collégiens choristes de l'Aube à l'unisson ont ouvert lundi 22 octobre la 31ème édition des Nuits de Champagne à Troyes en beauté. 

Par Margaux Tertre

Sur la scène de l'Espace Argence de Troyes, 750 collégiens de la 6ème à la 4ème. Ils viennent de 25 collèges de l'Aube pour deux représentations. Ce lundi 22 octobre, ils ouvraient la 31ème édition des Nuits de Champagne devant une salle comble. Au menu : du Cabrel, Bob Dylan et Fred Pellerin, les invités d'honneur du festival. 
 

Faustine, élève en 4ème au collège Louis Brisson de Sainte-Savine participe à son dernier Aube à l'unisson. "On sait qu'on donne du plaisir aux gens, c'est ça qui est super. J'espère que plus tard je pourrais intégrer le Grand Choral".  
 
L'Aube à l'unisson donne le ton des Nuits de Champagne
750 collégiens de la chorale l'Aube à l'unisson ont ouvert lundi soir les Nuits de Champagne en beauté

De l'avis d'un spectateur, le concert "était très beau et sobre dans le bon sens du terme. Juste un piano, une guitare et des voix",  raconte Damien.

C'est très touchant de voir des collégiens, des adolescents sous un autre jour. C'est une période qui peut être difficile pour eux et les voir s'épanouir sur scène, c'est incroyable.

Ses enfants ne sont pas sur scène mais ont participé au spectacle il y a plusieurs années. Aujourd'hui, il revient avec plaisir accompagné de Sabine, sa femme. "C'est très touchant de voir des collégiens, des adolescents sous un autre jour. C'est une période qui peut être difficile pour eux et les voir s'épanouir sur scène, c'est incroyable", explique-t-elle. 

Pendant le concert, les larmes ont coulé pour Marie, maman d'une choriste : "c'est très émouvant de la voir sur scène épanouie. La chorale lui a donné de l'assurance et ça l'a aidé à s'ouvrir".

Un concert participatif


Les collégiens n'étaient pas les seuls à donner de la voix. Le public a été mis à contribution par le chef de choeur énergique. En anglais ou en français, rire et partage faisaient partie de ce premier concert des Nuits 2018. Le ton est donné, la suite s'annonce réjouissante. 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus