• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Le leader européen du contreplaqué Garnica s'implante à Troyes avec près de 300 emplois à la clé

© Olivier Mayer - France 3 Champagne-Ardenne
© Olivier Mayer - France 3 Champagne-Ardenne

En direct. Le groupe espagnol a choisi le Grand Troyes pour construire sa deuxième usine en France avec près de trois cents emplois à la clé. La nouvelle sera officialisée jeudi lors d'une conférence de presse en présence du maire de la ville, François Baroin.

Par Juliette Poirier

Ce mardi matin, nous apprenions que le groupe espagnol Garnica, leader européen devrait construire une grande usine de déroulage de peuplier et de fabrication de contreplaqué dans l'agglomération troyenne. Un investissement global de 80 millions d'euros pour un début de production d'ici à 2020.
 

Jeudi matin. La région Grand Est accompagne le projet.


L’installation d’un leader européen du contreplaqué, la société espagnole Garnica, a été annoncée officiellement ce jeudi. Ce sont les élus de Troyes Champagne Métropole et les dirigeants de l’industriel, qui projette de créer 300 emplois et d’investir 80 millions d’euros d’ici 4 à 5 ans, qui l'ont faite.

La future usine sera construite à côté d’Enedis, sur le parc du Grand Troyes. La Région Grand Est va accompagner. cette arrivée.
 

Mardi soir. Le parc de Sainte-Savine n'avait pas connu de tel investissement depuis une vingtaine d'années.


Les détails de l'installation du groupe se précisent. Les Espagnols de Garnica ont choisi le site des coteaux de Montgueux à deux pas de l'autoroute A5.

Un montant à comparer aux 18 millions qui ont  été injectés il y a quelques années dans sa première usine française de Samazan dans le Lot et Garonne, une usine en bonne santé comme le groupe. A Troyes, Garnica souhaite d'abord lancer une unité de déroulage de peupliers en recrutant une centaine de personnes, puis aller jusqu'au produit final, qui lui, intéresse les fabricants de caravanes ou de bateaux de plaisance.
 


L'annonce officielle doit être faite ce jeudi dans le parc, qui accueille déjà 70 entreprises tertiaires ou industrielles. Le parc n'avait pas connu d'investissement industriel aussi lourd depuis l'installation d'une usine de papier toilette  il y a une vingtaine d'années.

Mardi midi. Le site aubois est choisi parmi cinq autres par le groupe espagnol.

L'annonce a été confirmée. L'annonce aurait dû être faite jeudi, mais l'Est Eclair a eu vent du contrat. Selon nos confrères du quotidien aubois, ce site a été préféré à 5 autres emplacements de Champagne-Ardenne et de Picardie, par la société spécialisée dans la fabrication de contreplaqués.
 


Mardi matin. Evénement historique pour la capitale auboise

Première partie de l'investissement à venir dès le printemps 2019 :
  • 40 millions d'euros pour construire une usine de déroulage de peuplier, identique à celle déjà construite par le groupe à Samazan près de Marmande dans le sud ouest de la France.
  • Une centaine d'emplois à la clé
Deuxième partie de l'investissement :
  • 40 millions d'euros pour construire l'unité de fabrication de contreplaqué avec les feuilles de l'usine
  • Une centaine d'emplois
 
© Olivier Mayer - France 3 Champagne-Ardenne
© Olivier Mayer - France 3 Champagne-Ardenne


Pour Garnica, l'implantation était stratégique. Installé ainsi à proximité des gisements de peupliers de la vallée de l'Aube et de la Seine, proches de l'agglomération, lui permettra de pouvoir fournir ses clients d'Europe du nord tout en trouvant la main d'ouvre suffisante.

L'enjeu est également très important pour le Grand Troyes qui va récolter la création de centaines d'emplois de l'installation de l'usine pour planter, récolter et entretenir les peupliers.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus