Hubert Félix Thiéfaine parrain d'une résidence d'un bailleur social aubois

Mettre l'humain au centre de cette démarche et véhiculer les valeurs de respect et de solidarité, c'est l'initiative qu'a entrepris le premier bailleur social de l'Aube Mon Logis.

Depuis 2012, cet organisme logeur met au centre de ces réalisations des personnalités du monde culturel, artistique ou sportif. Après le peintre Charles Belle, le scientifique Axel Kahn ou encore Marie-Claude Pietragalla, c'est Hubert Félix Thiéfaine qui est associé à la démarche. Le chanteur jurassien, qui a travers quelques unes de ces chansons revendiquaient la fin des quartiers ghetto, était satisfait de voir cette réalisation porter son nom.

Les quartiers ghetto, les logements sociaux stigmatisant, Hubert Félix Thiéfaine le chante et revendique la descente de la banlieue au coeur des villes. Alors quand le premier bailleur social de l'Aube lui propose d'associer son nom à une de ses résidences construites en centre ville, il accepte et vient même visiter les appartements. C'est aussi un peu de son enfance qui ressurgit.

Curieux et heureux de rencontrer l'artiste, mais aussi de voir leur résidence ainsi mise en valeur, les quelques locataires déjà présents se sentent déjà très bien dans leur nouveau logement, et dans leur nouvelle vie.


Depuis 2012, le bailleur social aubois a décidé que chaque nouvelle résidence porterait le nom d'une personnalité. Le peintre Charles Belle, le généticien Axel Kahn, entre autres ont déjà accepté de s'associer à la démarche, histoire de remettre l'humain au centre de ces réalisations.

Voir notre reportage diffusé dans le JT 19/20 de ce mardi 1er mars 2016

Mettre l'humain au centre de cette démarche et véhiculer les valeurs de respect et de solidarité, c'est l'initiative qu'a entrepris le premier bailleur social de l'Aube Mon Logis. ©France 3 Champagne-Ardenne