Troyes : une consultation lancée pour le retour de l'uniforme à l'école publique

L'uniforme de la ville de Provins en Seine-et-Marne. / © Brice Bachon / France 3 Champagne-Ardenne
L'uniforme de la ville de Provins en Seine-et-Marne. / © Brice Bachon / France 3 Champagne-Ardenne

Le retour de l'uniforme à l'école publique, la ville de Troyes y pense pour plus d'égalité. Elle lance une consultation auprès des parents d'élèves. À Romilly-sur-Seine, on y réfléchit aussi. À Provins, en Seine-et-Marne, c'est déjà fait.

Par CC avec Tiphaine Le Roux

Le questionnaire devrait arriver dans les boîtes aux lettres ces prochains jours. La ville de Troyes lance auprès des parents d'élèves une consultation sur le port de l'uniforme dans ses écoles publiques dans l'optique de réduire les inégalités. Un scrutin favorable déboucherait sur sa mise en place dans des écoles tests à la rentrée de 2020

Un uniforme bleu marine et bleu foncé avec un blason de la ville et la devise de la République, une partie des enfants des écoles publiques de Provins le portent depuis la rentrée dernière.
 

Les élèves suivront-ils cet exemple ?

Dans le courrier qu'elle vient d'expédier, la municipalité pense qu'un uniforme moderne dans les écoles primaires peut "renforcer le principe d'égalité entre les élèves" et "créer un sentiment d'appartenance", elle ne souhaite rien imposer cependant.

Nous attendrons vraiment d'avoir la tendance pour voir s'ils veulent qu'on s'implique dans ce projet. Il doit être co-construit ensemble, avec les parents, l'équipe éducative, la ville, pour les accompagner. 
- Stéphanie Fraenkel, maire-adjointe à la Ville de Troyes chargée de l'éducation


Devant une école primaire du centre-ville, parents et enfants sont partagés. 

Cela va réduire un peu les différences entre les enfants d'un point de vue culturel ou social.
- Un parent d'élèves, école primaire de Troyes

 

L'égalité des chances en question

Mais quand on s'adresse aux fédérations de parents, la FCPE estime que la mesure va contre les libertés et ne réduira pas les inégalités.

Il faudrait faire un sondage si vous voulez vraiment l'avis des parents. Par exemple, ne faudrait-il pas moins d'enfants dans les classes ? 
- Pascal Andrieux, secrétaire départemental de la FCPE de l'Aube

© Brice Bachon / France 3 Champagne-Ardenne
© Brice Bachon / France 3 Champagne-Ardenne

La ville de Troyes rétorque qu'elle n'a pas attendu ce débat pour travailler sur l'égalité des chances en mettant en place, par exemple, des études en petits groupes pas seulement dans les zones REP (réseaux d'éducation prioritaire). Elle précise que toute phase test ne saurait débuter avant la rentrée 2020.

Si l'uniforme est adopté, il sera peut-être introduit plus rapidement à Romilly-sur-Seine où une majorité de parents se sont déjà prononcés favorablement, 58% ont répondu au questionnaire. 57% des parents ayant répondu sont favorables. Le conseil municipal doit trancher prochainement sur une expérimentation dès la rentrée 2019.
 

Sur le même sujet

Record du monde du GPS Drawing à vélo

Les + Lus