Un match à huis clos pour l'Estac après les incidents contre Valenciennes

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel réunie ce mardi a infligé une première sanction au club troyen après les débordements ayant entraîné l'arrêt du match contre Valenciennes, vendredi 3 mai. Mais les principales décisions attendues sont mises en délibéré.

Au moins, l'Estac n'aura pas à craindre un contexte houleux lors du dernier match de sa saison en L2. Lors de sa réunion hebdomadaire ce mardi soir, la commission de discipline de la LFP (Ligue de football professionnel) a infligé un match à huis clos au club troyen après les incidents ayant émaillé la dernière rencontre contre Valenciennes. La réception d'Annecy vendredi 17 mai se disputera donc dans un stade de l'Aube vide. Les supporters de l'Estac ne pourront pas non plus se rendre à Laval ce vendredi 10 mai, du moins la tribune dédiée aux supporters visiteurs leur sera interdite.

Les sanctions tomberont le 22 mai

Des décisions prises à titre conservatoire en raison notamment du "risque de réitération" comme le stipule le communiqué de la LFP. Au regard du climat pesant régnant entre l'équipe auboise et ses propres supporters, ces mesures apparaissent assez logiques. Mais les vraies sanctions, elles, ne tomberont que dans deux semaines, lors de la réunion de la commission de discipline le mercredi 22 mai, au cours de laquelle l'instructeur remettra son rapport.

L'Estac peut s'attendre à de lourdes sanctions après les événements ayant conduit à l'arrêt du match contre Valenciennes vendredi 3 mai.  Mécontents de voir leur équipe tenue en échec par Valenciennes (1-1), un résultat pratiquement synonyme de relégation en National, des supporters ont jeté des fumigènes sur le terrain. On jouait alors la 88e minute. Après une longue interruption, la partie a finalement repris mais d'autres fumigènes ont à nouveau été lancés des tribunes, forçant l'arbitre à mettre fin définitivement à la rencontre. Pour ces faits, l'Estac pourrait perdre le match sur tapis vert, ce qui entérinerait définitivement sa descente. Un retrait de points peut aussi être décrété, sans oublier de fortes amendes.

Enfin, des joueurs de l'Estac pourraient aussi voir leur comportement sanctionné par la LFP. Scène hallucinante et rarissime dans un stade de football, des joueurs furieux de voir le match arrêté ont renvoyé les fumigènes vers les gradins.

Pour le moment, le club troyen n'a pas réagi officiellement. L'équipe de David Guion doit donc se déplacer à Laval ce vendredi 10 mai avant la réception d'Annecy le vendredi 17 mai. Mais l'issue de la saison ne fait guère plus de doute...