Un restaurant japonais à Troyes fermé par la préfecture pour "nombreux manquements aux pratiques d'hygiène"

Le restaurant Sushi Bar de Troyes (Aube) a fait l'objet d'une fermeture administrative, a-t-on appris le lundi 26 février. Les produits servis ne respectaient pas les pratiques d'hygiène et les règles de conservation, justifiant la décision de la préfecture.

Une nouvelle fermeture de restaurant asiatique a eu lieu dans le département de l'Aube. Elle a été communiquée au public le lundi 26 février 2024, par les services préfectoraux.

L'enseigne concernée se nomme le Sushi Bar. Elle est installée en centre-ville de Troyes depuis l'été 2021, et propose à sa clientèle des spécialités japonaises.

Le communiqué envoyé aux rédactions par la préfecture de l'Aube fait état d'un premier signalement le jeudi 25 janvier 2024. La direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et
de la protection des populations (DDETSPP) a mobilisé son service dédié à la sécurité sanitaire de l'alimentation. 

Contrôle sanitaire et contre-visite

Un contrôle devait permettre de "vérifier la bonne application des pratiques d’hygiène ainsi que des exigences réglementaires applicables". C'est le même jeudi que l'inspection sanitaire s'est rendue sur place pour effectuer ce contrôle, sur la très passante place Jean Jaurès (voir localisation sur la carte ci-dessous).

On pouvait s'alarmer en analysant plusieurs avis de clientes et de clients laissés sur Google. Sur 170 commentaires (la plupart positifs) laissés en trois ans, on retrouve toutefois une poignée de critiques concernant la nature du saumon. "Gros doute sur la fraîcheur" (septembre), "saumon avec un très mauvais goût, avarié" (juillet), "le saumon a une odeur et un goût très étranges certaines fois" (mai)...

Cette inspection du 25 janvier a entraîné "la demande de plusieurs mesures sanitaires" auprès du restaurateur. Afin de les vérifier, une seconde inspection a eu lieu le jeudi 15 février. 

Et cette fois-ci, le couperet est tombé. "La préfète a pris la décision de fermer le restaurant pour de nombreux manquements présentant un danger grave pour la santé publique, entraînant des risques de contamination ou de développement de micro-organismes pathogènes dans les produits".

Par principe, cette fermeture administrative est de nature temporaire. Elle sera levée à l'issue d'une nouvelle inspection visant à déterminer si les normes sont dorénavant respectées. C'est ce qu'il s'est passé pour le Wafu de Romilly-sur-Seine (Aube), en début d'année.