Baisse des dons aux Restos du Coeur : “Nous sommes forcément inquiets”, réagit le responsable de l'antenne bas-rhinoise

© Alexis Sciard/MaxPPP
© Alexis Sciard/MaxPPP

Si l'association est organisée de telle sorte que chaque département gère son antenne, la baisse des dons, relayée ce 23 décembre par le président national des Restos du Coeur, pourrait peser sur le fonctionnement des points d'accueil dans le Bas-Rhin. Le responsable départemental s'en inquiète.

Par Karine Gélébart

Patrice Blanc, le président des Restos du Coeur, a lancé ce 23 décembre 2019 un appel urgent aux dons, car ils sont en baisse par rapport à la même période l'an dernier. S'il n'y a pas de sursaut, il pourrait manquer 3 à 4 millions d'euros pour boucler cette 35e campagne d'hiver, qui devrait voir les bénévoles distribuer quelque 900.000 repas aux bénéficiaires cet hiver.

"Nous avons notre propre budget, explique Daniel Belletier, le président des Restos du Coeur du Bas-Rhin. Mais il dépend pour moitié du soutien de l'association nationale. Nous sommes donc forcément inquiets."
 
Chaque année, la structure bas-rhinoise est en déficit budgétaire à hauteur de 300 à 350.000 euros. "L'association nationale compense ce déficit, détaille Daniel Belletier. S'il elle ne peut plus nous aider, cela déséquilibrerait complètement notre budget, ce qui pourrait peser sur le fonctionnement de nos points d'accueil et de distribution."


Les Bas-Rhinois généreux

Les Restos du Coeur 67 peuvent heureusement aussi compter sur leurs propres donateurs, les Bas-Rhinois restent généreux. "Nous avons des donateurs très fidèles, ici dans le département, qui nous versent des dons directement à nous. En ce moment, c'est la période où nous les relançons, et nous sommes assez sereins." 

Par ailleurs, en cette période de marché de Noël, l'association est présente au village du partage, installé place Kléber. "Nous avons beaucoup de soutien, qui se manifeste à cette occasion, se félicite Daniel Belletier. Les gens viennent nous voir, nous pouvons expliquer nos actions, nos difficultés, c'est un moment très important de l'année, et nos bénévoles qui assurent la permanence dans le chalet nous font de bons retours pour cette année."
 

Encore plus de repas distribués cet hiver

De quoi réconforter bénévoles et responsables donc, qui voient le nombre de bénéficiaires augmenter cet hiver encore. "Nous n'avons pas encore de bilan détaillé, mais il est clair que dans certains points de distribution, comme ceux de la Meinau à Strasbourg, ou à Schiltigheim, l'activité a fortement augmenté." L'an dernier, dans le Bas-Rhin, les Restos avaient distribué plus de deux millions de repas à quelque 20.300 bénéficiaires.
 

L'association bas-rhinoise cherche, comme toujours, à renforcer ses équipes de bénévoles, sur sa vingtaine de points d'accueil, pour distribuer les repas, chercher et livrer les produits donnés par les magasins, assurer cuisine et service au restaurant solidaire La Fringale, à Strasbourg... Et ces jours-ci pour assurer la maraude hebdomadaire assurée par les Restos chaque lundi.

Sur le même sujet

Les + Lus