Après 30 ans sans bar, un bistrot associatif redonne vie à ce village, "c'est ça qui nous manquait"

Ils sont devenus rares les bistrots dans les petits villages d'Alsace. Alors celui qui ouvre une fois par semaine grâce à des bénévoles à Limersheim (Bas-Rhin) attire du monde tous les samedis. Bienvenue au Bistrot des Bois.

À Limersheim, il faut aller tout au bout du village. Presque à la sortie, au fond de la rue des Bois. L'adresse a donné son nom, tout simplement, au nouveau café, et sur le mur du foyer club, un panneau vert annonce désormais : Le Bistrot des Bois. Depuis la création, en juin 2023, le lieu ramène de la vie dans la commune de 700 âmes.

Ouverture des festivités : 9 heures chaque samedi. À l'intérieur, une dizaine de personnes sont déjà présentes ce matin de février. Jean-Marc s'est installé avec quelques amis. Autour d'une bière, ils échangent à propos de leurs appâts préférés à la pêche.

Le dernier café du village a fermé dans les années 1990. Dans les communes voisines, rien non plus. Trente ans sans bistrot, ça fait pas mal de potins en retard. "Les nouveautés, on les apprend où ? Soit le dimanche matin à l'église, ou dans les bistrots le soir. C'est ça qui nous manquait un peu. Si vous voulez apprendre quelque chose, il faut sortir" nous explique Jean-Marc.

Le bistrot est une émanation du foyer club de Limersheim. Au programme, l'association propose du tricot, des cours d'informatique, des sorties pédestres ou encore des tournois de pétanque. Parmi les activités, les bénévoles prennent désormais leur tour pour assurer la permanence du samedi au bistrot. 9 heures-20 heures sans interruption, ça en fait des apéros et des express à servir.

Sur le comptoir, une corbeille de viennoiseries, un panier de bretzels salés. 1 euro le café, même prix pour les jus de fruit. 2 euros 50 la bière de 33 centilitres (locales pour la plupart), le bistrot des bois n'a pas été créé pour faire de la marge, mais pour créer du lien social.

Un lieu où les gens peuvent se rencontrer, c'est un vrai plus

Bernadette Seuret

Bénévole au Bistrot des bois

L'idée a émergé il y a des années, mais elle a été relancée après le Covid, lors d'une consultation citoyenne. "Une fois par semaine, un lieu où les gens peuvent se rencontrer, c'est un vrai plus" témoigne Bernadette Seuret, bénévole. "Ça permet aux gens qui n'auraient jamais discuté de faire connaissance. Des gens qui viennent d'emménager, des natifs d'ici... Quand on ne connaît pas, on se méfie, on interprète peut-être des attitudes de manière erronée, donc là quand on s'est vu ici, on est plus tolérant.

Pour venir au Bistrot des Bois, il faut seulement adhérer à l'association. La cotisation annuelle est à 2 euros. 300 habitants l'ont souscrite, soit près d'une personne sur deux dans le village.

Pas besoin de licence pour créer un bistrot associatif quand il est uniquement ouvert aux adhérents. Une simplicité de création qui pourrait peut-être donner des idées ailleurs à d'autres villages.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité