Bas-Rhin : plusieurs logements détruits dans l'incendie d'un immeuble à Lingolsheim

Publié le Mis à jour le

A Lingolsheim dans le Bas-Rhin, un incendie s'est déclaré en fin d'après-midi ce mardi 9 août 2022 dans un immeuble rue Olympe de Gouges, dans le quartier des Tanneries. Le feu a été maîtrisé aux alentours de 20h.

Les pompiers du SIS67 ont été appelés à 18h05 ce mardi 9 août 2022 pour un départ de feu dans un immeuble à l'intersection entre les rues Maria Callas et Olympe de Gouges dans le quartier des Tanneries de Lingolsheim, dans le Bas-Rhin.

Le feu a pris sur un balcon du troisième étage qui en compte sept. Il s'est propagé par l'extérieur du deuxième au septième étage sur la largeur d'un appartement. Les flammes ont pénétré dans plusieurs appartements aux étages 4, 5, 6 et 7. A 20h, le feu est maîtrisé, selon le lieutenant-colonel David Glohr, commandant des opérations.

D'après Christian Baehr, premier adjoint à la mairie de Lingolsheim, le feu serait parti d'un barbecue situé sur le balcon du troisième ou du quatrième étage. Le bâtiment, géré par le bailleur Ophea, est assez récent. Trois logements seraient détruits : "Les opérations de déblais et de dégarnissage sont en cours pour s'assurer qu'il n'y ait pas de nouveau départ de feu", continue le lieutenant-colonel.

Aucune victime n'est à déplorer. De nombreux occupants étaient absents, ce qui ont poussé les pompiers à effectuer des reconnaissances pour vérifier que personne ne soit resté dans les logements, qui ont été évacués.

Une cinquantaine d'habitants se sont regroupés derrière les rubalises. Ils regardent le spectacle funeste que se joue sous leurs yeux, impuissants : "J'ai entendu crier, mais je pensais que des enfants jouaient, explique Oumy, une habitante du deuxième étage. J'ai eu très très peur, je tremble comme une feuille."

C'était comme une tempête de flammes.

Mohammed-Amine

Habitant de l'immeuble

Mohammed-Amine, 17 ans, a assisté à la scène : "Quand je suis rentré, j'ai vu mes frères descendre et ma mère en pleurs. C'était comme une tempête de flammes, raconte-t-il en voyant son appartement brûler. Je suis triste, parce que j'ai tout mes souvenirs ici. Mais je suis soulagé que tout le monde ait pu sortir."

D'importants moyens ont été déployés sur place, à savoir 46 pompiers et 19 engins, dont six lances. Les policiers, les représentants de la préfecture et les ambulances étaient sur les lieux.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité