Bas-Rhin : l'Abrapa cherche des bénévoles pour tenir compagnie aux personnes âgées

Publié le
Écrit par Judith Jung
La campagne de recrutement de l'Abrapa doit permettre aux personnes âgées de sortir de l'isolement et d'être accompagnées dans leurs tâches quotidiennes
La campagne de recrutement de l'Abrapa doit permettre aux personnes âgées de sortir de l'isolement et d'être accompagnées dans leurs tâches quotidiennes © VANESSA MEYER / MAXPPP

L’association d’aide et services à la personne lance une campagne auprès des jeunes (et des moins jeunes) pour rejoindre ses 300 bénévoles. Objectif : lutter contre l’isolement et favoriser les liens sociaux des personnes âgées.

Que ce soit simplement pour discuter un peu, jouer à un jeu de société où sortir se balader, l'association d’aide et services à la personne (Abrapa) lance une campagne auprès des jeunes, essentiellement pour venir compléter la liste de ses 300 bénévoles.

"Acolyte pour se lancer dans le game, supporter pour refaire le match, futur chef pour partage de recettes, pipelette pour papotage assidu…le ton est donné : l'association d'aide et services à la personne lance une campagne auprès des jeunes pour rejoindre ses 300 bénévoles" peut-on lire sur les affiches publiées par l'Abrapa. Une annonce qui s'adresse clairement aux jeunes.

"Nous voulions cibler les jeunes étudiants qui étaient confinés chez eux" explique Gina Semitela, chargée du bénévolat au sein de l'association. Il s'agit de "développer les liens intergénérationnels au sein de nos établissements pour personnes âgées et nos résidences mais également en visites à domicile". 

Au-delà des étudiants, cette campagne s'adresse à tous ceux qui souhaitent offrir un peu de leur temps. Et c'est une palette de missions qui est proposée en fonction de la volonté des potentiels bénévoles. "Ils peuvent intervenir en Ehpad auprès des animateurs lors d'ateliers ou se rendre dans les résidences ou à domicile pour rompre l'isolement des personnes âgées".

Les bénévoles interviennent en complément de l’action des professionnels de l’association. Après un entretien avec Gina Semitela, ils peuvent exposer leurs choix et s'engagent à intervenir au moins une fois par semaine. "Nous proposons aussi des formations à ceux qui le souhaitent" précise la responsable. 

L'idée étant de créer de la convivialité et rompre la solitude en proposant une oreille, un soutien. Il y a "un vrai besoin" dans ces structures fortement impactées par les interdictions de visites lors des derniers confinements. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.