Sept ans après la mort de son fils dans un accident, une mère de famille réclame justice

Publié le
Écrit par Louise Pezzoli .

Le 22 juillet 2015, Alexandra Liccia et ses trois enfants se font percuter par un camion sur l'A352 dans le secteur de Molsheim. Son fils de 13 ans décèdera sur le coup. Sept ans après la famille attend toujours une indémnisation.

C’est une date qui restera, à jamais, gravée dans leur mémoire. Nous sommes le 22 juillet 2015, Alexandra Liccia, 44 ans à l’époque, rentre des courses où elle s’est rendue en voiture avec trois de ses quatre enfants.

Alors que le véhicule avance sur l’A352, de la fumée sort soudainement du volant. La famille qui se situe à la hauteur de Molsheim, décide de s’arrêter sur la bande d’arrêt d’urgence.

Alexandra Liccia essaye alors d’obtenir de l’aide et passe des coups de téléphone, sans se rendre compte qu’un camion arrive droit sur eux. "Tout s’est passé en une fraction de seconde, je ne me suis rendue compte de rien" explique Alexandra. "Le camion nous est rentré dedans à 130km/heure, il devait rouler à 90km/heure et nous, nous étions à l’arrêt" ajoute la mère de famille.

Une quarantaine de camions de pompiers arrivent alors sur les lieux. Il ne faudra pas moins de quatre heures pour désincarcérer la famille. D’après le médecin légiste, Lorenzo, 13 ans est décédé sur le coup. Alexandra et ses autres enfants seront tous transportés à l’hôpital dans le coma.

7 ans après le calvaire continue

Le conducteur, lui, a été jugé coupable d’homicide involontaire et a écopé d’un an de prison avec sursis et six mois de retrait de permis. "Cette décision est incompréhensible, tous les témoignages des autres automobilistes indiquent que le camion zigzaguait plusieurs kilomètres avant déjà" explique Alexandra Liccia. "Le conducteur a été perturbé par son téléphone qui était sur le siège passager, il n’y a eu aucune trace de freinage, ça veut dire qu’on peut tuer des gens et s’en sortir comme ça ?" ajoute-t-elle.

Aujourd’hui encore, les conséquences sur la vie d'Alexandra Liccia et celles de ses enfants sont nombreuses. En attente d'indemnisation et dans l'incapacité de travailler la mère de famille réclame la reconnaissance de son préjudice. "J'ai tout perdu, mon dossier n'avance pas, je suis incapable de tourner la page et je n'ai pas le moindre sous pour nourrir ma famille" explique-t-elle.

"Aujourd'hui il manque encore une bonne partie du rapport d'expertise, l'enjeu pour ma cliente va être que l'on reconnaisse ses séquelles neuropsychologiques ainsi que toutes les conséquences sur sa vie professionnelle" explique son avocat Maître Parade.

Le traitement du dossier pourra encore prendre plusieurs mois, voire plusieurs années. Sept ans après, Alexandra Liccia, fustige la lenteur de la justice et espère enfin pouvoir aller de l'avant.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité