Des inscriptions antisémites découvertes sur l'ancienne synagogue de Mommenheim

Les inscriptions ont été tracées sur l'ancienne synagogue de Mommenheim (Bas-Rhin), aujourd'hui reconvertie. / © Préfecture du Bas-Rhin & Consistoire israélite du Bas-Rhin
Les inscriptions ont été tracées sur l'ancienne synagogue de Mommenheim (Bas-Rhin), aujourd'hui reconvertie. / © Préfecture du Bas-Rhin & Consistoire israélite du Bas-Rhin

Des inscriptions antisémites ont été retrouvées sur l'ancienne synagogue de Mommenheim (Bas-Rhin), ce lundi 4 mars 2019. Thierry Roos, membre du consistoire israélite du Bas-Rhin, regrette que "les actes antisémites deviennent quotidiens".

Par Vincent Ballester

Un autre acte antisémite dans le Bas-Rhin. Après celui devant l'école maternelle du Conseil des XV, à Strasbourg, cinq inscriptions antisémites ont été retrouvées sur l'ancienne synagogue de Mommenheim (Bas-Rhin) ce lundi 4 mars 2019. Cet édifice a été reconverti en une salle communale dédiée à la pratique de la gym. Une connaissance du maire l'a averti vers neuf heures.

Trois croix gammées se trouvent sur le portail, et deux autres sur la façade de droite. La brigade de recherche criminelle de la gendarmerie est arrivée sur place peu avant 11 heures afin de faire des relevés de peinture et mener une enquête de voisinage. Le maire de la commune, Francis Wolf, s'est ému: "Je pense qu'en ce moment, tous les maires de France qui ont un cimetière ou une synagogue sur leur territoire doivent se dire: pourvu que ça m'arrive pas. Je n'arrive pas à comprendre... J'ai l'impression qu'on est 80 ans en arrière." Il a déposé plainte à Strasbourg ce lundi après-midi pour "dégradation de bien public et incitation à la haine en raison de la race, de l'ethnie, ou de la religion".
 
Le portail a été tagué de trois croix gammées. / © Claire Peyrot, France 3 Alsace
Le portail a été tagué de trois croix gammées. / © Claire Peyrot, France 3 Alsace

Le contexte actuel est particulièrement sensible après le vandalisme commis sur la stèle de l'ancienne synagogue de Strasbourg le 2 mars et la profanation du cimetière juif de Quatzenheim (Bas-Rhin) le 19 février. Thierry Roos, conseiller municipal de Strasbourg et membre du consistoire israélite du Bas-Rhin, a vivement réagi: "Les actes antisémites deviennent quotidiens, ils s'enchaînent les uns derrière les autres... C'est un fait qui se répand." 

 

"Jusqu'où ça va aller?"

"Est-ce qu'on a une parole qui se libère, de gens qui ne savent pas ce qu'ils font? Jusqu'où ça va aller? Une atteinte à la personne? Comment empêcher tout ça, je ne sais pas. Je pense que les gens qui font ça ne se rendent pas compte à quel point c'est grave: il faudrait du ferme et pas du sursis quand des peines sont prononcées contre eux."

La ville de Mommenheim est symbolique. L'ancien grand rabbin de France Zadoc Kahn y est né en 1839, tout comme l'ancien grand-rabbin de Belgique Joseph Wiener, en 1870. Ce dernier est mort en déportation à Auschwitz, en 1943.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus