"Disons tous d'une seule voix : stop, ça suffit!", après les actes antisémites place au recueillement à Quatzenheim

Publié le Mis à jour le
Écrit par Judith Jung
Beaucoup de monde ce dimanche matin à 11 heures pour le recueillement au cimetière juif de Quatzenheim
Beaucoup de monde ce dimanche matin à 11 heures pour le recueillement au cimetière juif de Quatzenheim © V.Roy

12 jours après la découverte de 96 tombes profanées au cimetière juif de Quatzenheim (Bas-Rhin), un temps de recueillement était organisé ce dimanche 3 mars à 11h. De nombreux élus, habitants de la communes et membres de la communauté juive ont fait le déplacement pour dire stop à l'antisémitisme.

12 jours après la découverte de 96 tombes profanées au cimetière juif de Quatzenheim (Bas-Rhin), l'effroi a laissé la place au recueillement ce dimanche 3 mars à 11 heures même si la colère est toujours là. Un temps d'échange voulu par le conseil municipal de la petite commune de 800 habitants qui a reçu l'appui du Consistoire israélite du Bas-Rhin. De nombreux élus, habitants de la communes et membres de la communauté juive ont fait le déplacement pour dire stop à l'antisémitisme. 300 à 400 personnes étaient présentes selon nos journaliste sur place.   
 

Rien ne pourra nous empêcher de vivre ensemble

Le maire, Christian Libert (sans étiquette) a tenu à nous rappeler que "la communauté juive a été longtemps majoritaire à Quatzenheim. C'est elle qui nous a accepté. Malheureusement l'histoire a voulu que cette majorité soit décimée". Si aujourd'hui, les protestants sont devenus la principale communauté religieuse de nombreuses autres sont présentes dans le village. Des citoyens qui veulent montrer que rien ne pourra les empêcher de vivre ensemble dans le respect de l'autre et de ses différences. "Les auteurs de cette profanation, doivent être certains que nous finirons par les trouver et qu'ils devront répondre de leurs actes." a t-il conclu dans son discours prononcé ce matin au cimetière où les inscriptions et croix gammées ont été effacées cette semaine. L'enquête pour retrouvée le ou les auteurs de la profanation est en cours. Une information judiciaire a été ouverte.

Qu'est-il arrivé à notre l'Alsace ? 

Présent, également, Maurice Dahan le président du Consistoire israélite du Bas-Rhin pour qui cette recrudescence d'actes antisémites (23 depuis la profanation du cimetière juif de Sarre-Union le 15 février 2015) doit absolument cesser. A l'origine du "Cri de Strasbourg" lancé pour combattre la montée de l'antisémitisme juste avant la profanation de Quatzenheim, Maurice Dahan a rappelé ce matin qu'il fallait une lutte sans merci contre tout propagateur de racisme et d’antisémitisme : "Stop, ça suffit!"
 
"Qu'est-il arrivé à la France? Qu'est-il arrivé à notre Alsace? Où est jusqu'à quand s'exprimera la défiance de ces anti-juifs? " demande t-il avant de qualifier le fléau de l'antisémitisme de poison dont la dose, ces derniers mois, n'a pas encore blessé, ni tué. Il terminera en demandant "faut-il attendre pour pour réagir ?". 
 
Pour les participants à la cérémonie de ce matin, il n'est pas question de minimiser les actes antisémites. Rappelons que samedi 2 mars, la stèle de l'ancienne synagogue des Halles de Strasbourg a été retrouvée vandalisée. Un acte antisémite selon le maire, Roland Ries. L'analyse de la vidéo de la caméra se trouvant au niveau du centre commercial juste à côté est en cours.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.