Elections à Schiltigheim : le maire sortant J.-M. Kutner se retire et appelle à voter D. Dambach

Coup de théâtre entre les deux tours de l'élection municipale de Schiltigheim, le maire sortant renonce à se maintenir, dimanche 15 avril.  Arrivé en troisième position à l'issue du Ier tour, Jean-Marie Kutner veut à tout prix faire barrage à son ancien adjoint, Christian Ball.
Le maire sortant Jean-Marie Kutner
Le maire sortant Jean-Marie Kutner © France 3 Alsace. Renaud Hartzer
Jean-Marie Kutner jette l'éponge, il ne présentera pas de liste pour le deuxième tour des élections municipales de Schiltigheim (Bas-Rhin), a-t-il déclaré ce mardi lors d'une conférence de presse.

"J'invite les Schilikoises et les Schilikois à combattre les mensonges et les contre-vérités (...). Jamais, je ne me résignerai à laisser un quarteron irrespectueux et manipulateur la responsabilité de conduire les destinées de notre ville. (...) C'est donc en toute confiance que je voterai dimanche prochain par la liste menée par mesdames Dambach et Jampoc-Bertrand".
La liste menée par le maire sortant "Pour Schilik, continuons", est arrivée en troisième position (19,78%) dimanche 8 avril à l'issu du premier tour, derrière celle de son ancien adjoint Christian Ball (35,80%) et celle la candidate écologiste Danielle Dambach (20,41%).

Dans son discours, Jean-Marie Kutner s'est attaché à attaquer les propositions Christian Ball, (LR), son ancien adjoint. "Pour nous l'essentiel n'est pas d'être présent, mais d'empêcher le pire à la Ville et le pire s'appelle monsieur Ball (...). Dans un but purement démagogique, monsieur Ball promet 300.000 euros d'augmentation des heures supplémentaires aux agents de la Ville. Pour quoi faire ? (...).

"Il a promis également un commissariat de police municipale ouvert vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept, faites le compte, il faut multiplier la police, au minimum, par quatre ou cinq pour y arriver. Cela représente pas loin de 900.000 euros supplémentaires qu'il faudra dépenser. Qui paiera ? Sinon le contribuable. En un an, il aura ruiné la Ville (...) sauf à penser que ses promesses sont purement démagogiques. (...) Ball représente la droite dure, la droite de monsieur Wauquiez (...). J'ai assisté à des trahisons, à des mensonges,(...) je veux rendre hommage à mes colistiers et colistières qui ont eu à subir des menaces, des pressions et des harcèlements de la part des proches de monsieur Ball. C'est inadmissible (...), je crois que même dans des villes d'extrême droite, on ne se comporte pas comme ça." 

Jean-Marie Kutner n'a pas prévenu son ex-adversaire écologiste Danielle Dambach avant de prendre sa décision. "Elle en fera ce qu'elle voudra". Laquelle se dit perplexe : "ça me surprend, mais j'en prends acte""Aujourd'hui, c'est simplement de la haine, a réagi Christian Ball, eux, c'est du contre, du contre Christian Ball, moi c'est pour les Schilikois et rien que pour les Schilikois." 

Retrouver le discours de Jean-Marie Kutner en intégralité; grâce à nos confrères de Rue89 Strasbourg.


Elections à Schiltigheim : le maire sortant J.-M. Kutner se retire et appelle à voter D. Dambach by Aymeric Robert on Scribd

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections