Cet article date de plus de 4 ans

Schiltigheim : l'institut Al Andalous célèbre la fin du Ramadan

Ce dimanche est une journée de fête pour célébrer la fin de 29 jours de Ramadan. Les musulmans se retrouvent pour l'Aïd el-Fitr qui rassemble partout de très nombreux fidèles.
Vers 8h30 ce dimanche matin, il y avait déjà près de 3 000 personnes rassemblées en plein air à l'institut Al Andalous de Schiltigheim. Les musulmans venus de Strasbourg, Schiltigheim, Hoenheim ou encore Bischheim se sont retrouvés pour l'Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque la fin du mois sacré du ramadan. Dès samedi soir, des bénévoles de la communauté s'étaient mobilisés pour étendre des dizaines de tapis dans la cour de l'institut.

A l'occasion de l'Aïd el-Fitr, les musulmans sont invités à prier dès le matin et à acquitter une aumône pour les pauvres, de l'ordre de cinq euros par personne en moyenne en France. C'est une journée où l'on se retrouve en famille pour partager des repas de fête et pour rendre visite à ses proches.

L’Aïd el-Fitr a été fixé à ce dimanche 25 juin à l'issue d'une réunion du Conseil français du culte musulman (CFCM) à la Grande mosquée de Paris, samedi à 19 heures. Le CFCM observe la lune et définit la date marquant la rupture du jeûne. Ce Conseil est le seul habilité en France à se prononcer officiellement sur la fin du ramadan. 

Cette année, le ramadan avait commencé le 27 mai en France. Il a été particulièrement éprouvant avec des journées très longues et un surtout un épisode de canicule. Selon des études, entre 70% et 80% des cinq millions de fidèles musulmans français observeraient les pratiques religieuses du ramadan.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ramadan religion société