Schiltigheim : marche blanche pour Maël, mort dans un incendie criminel, le 3 septembre 2019

Une marche blanche pour Maël, décédé dans un incendie criminel début septembre, à Schiltigheim. / © Anne-Laure Marie / France 3 Alsace
Une marche blanche pour Maël, décédé dans un incendie criminel début septembre, à Schiltigheim. / © Anne-Laure Marie / France 3 Alsace

Il avait 11 ans. Il s'appelait Maël et il est mort dans un incendie criminel, à Schiltigheim, dans la nuit du 2 au 3 septembre 2019. Près de trois cent personnes se sont réunies en ce samedi 14 septembre pour une marche blanche. 
 

Par Catherine Munsch

Se souvenir de Maël. Le garçon de onze ans, a succombé dans l'incendie criminel de son immeuble, dans la nuit du 2 au 3 septembre dernier, à Schiltigheim, une ville voisine de Strasbourg. C'est la famille de l'enfant qui a voulu et organisé cet hommage. Ce samedi matin, elle a distribué des tee-shirt à l'effigie de Maël, avec ces mots : "Repose en paix Maël". Beaucoup d'enfants de son école étaient présents ainsi que la famille, les amis, des instituteurs, des voisins, des citoyens, des élus. L'ancienne institutrice de Maël a rappelé qu'il était un élève qui aimait les maths et le foot et qu'il rêvait de devenir entraîneur de footballeurs.
 
Beaucoup d'écoliers à la marche pour Maël qui venait d'entrer en 6ème / © Anne-Laure Marie / France 3 Alsace
Beaucoup d'écoliers à la marche pour Maël qui venait d'entrer en 6ème / © Anne-Laure Marie / France 3 Alsace
 

Le Papa de Maël, Henri-Charles s'est exprimé au micro de notre équipe de journalistes sur place : "Vous ne pouvez pas savoir comme ça me fait chaud au coeur. De savoir que tout ce monde est là, pour nous soutenir. Ça atténue la douleur que j'ai au coeur, je n'ai pas de mots, mais je remercie tous ceux qui sont là".
 
Marche blanche, ce samedi 14 septembre, à Schiltigheim
Le Papa du petit Maël, victime d'un incendie criminel, témoigne - France 3 Alsace

En dehors de Maël, l'incendie volontaire a fait onze autres victimes en les blessant légèrement, et deux plus sérieusement, parce que face au feu, elles se sont défenestrées. Un individu de 22 ans a été interpellé très rapidement et a reconnu les faits. Il aurait agi en état d'ivresse et il n'est pas avéré à ce jour s'il a agit seul et si ce geste était un acte raciste.
 
Dépôt de fleurs pour Maël, ce matin, dans la cour de l'école de Schiltigheim / © Anne-Laure Marie / France 3 Alsace
Dépôt de fleurs pour Maël, ce matin, dans la cour de l'école de Schiltigheim / © Anne-Laure Marie / France 3 Alsace

 "La famille touchée par la mort du jeune garçon est bien connue de Schiltigheim, ils sont là depuis au moins 15 ans, même s'ils sont d'origine étrangère, ils sont Schilikois depuis fort longtemps", avait déclaré Danielle Dambach, la maire écologiste de la commune, le matin même, après l'incendie. Elle a également exprimé "au nom de toute la ville de Schiltigheim, notre émotion et toute notre compassion à l'égard de la famille de ce jeune garçon". Ce samedi matin, elle a renouvelé son soutien à la famille par sa présence à la marche. 
 

Sur le même sujet

Quentin Bigot

Les + Lus