Schiltigheim : des tags découverts sur la permanence LREM du député Bruno Studer

La permanence de Bruno Studer (LREM), député du Bas-Rhin, a été taguée pour la seconde fois / © Vincent Isore / Maxppp
La permanence de Bruno Studer (LREM), député du Bas-Rhin, a été taguée pour la seconde fois / © Vincent Isore / Maxppp

Ce mercredi 30 octobre, dans la matinée, trois tags insultants ont été découverts sur la permanence LREM du député du Bas-Rhin Bruno Studer. 

Par Léna Romanowicz

Des tags insultants, à caractère politique, ont été découverts ce mercredi 30 octobre dans la matinée sur la permanence de Bruno Studer (LREM), député de la 3e circonscription du Bas-Rhin, située à Schiltigheim.

Les trois tags, écrits à la peinture noire et en alsacien, peuvent être traduits par "Alsace libre", "Nous sommes chez nous" et "Dehors les jacobins". Pour le député du Bas-Rhin, "c'est malheureux que des gens s'expriment de cette façon-là. Ce n'est plus des messages de haine, comme c'était le cas en janvier. Ils sont à caractère politique, c'est déjà un progrès". En référence au terme de "jacobins", le député estime que "cette personne doit être mal informée et ne connaît pas mon rôle dans la création de la collectivité européenne d'Alsace. Justement, on a redonné à l'Alsace son caractère territorial".
 
Des tags ont été découverts sur la permanence LREM à Schiltigheim / © Street View / Google maps
Des tags ont été découverts sur la permanence LREM à Schiltigheim / © Street View / Google maps

Cet acte a provoqué la colère de Danielle Dambach, la maire de Schiltigheim, qui s'est exprimée sur son compte Facebook. Une plainte a été déposée au commissariat. Au mois de janvier dernier, des tags racistes et homophobes avaient été découverts sur sa permanence. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus