A Strasbourg et Metz, donnez vos sous-vêtements féminins pour les femmes d'Afrique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Florence Grandon .

Les culottes sont un luxe pour beaucoup de femmes et de filles en Afrique. L'antenne de l'ONG Soroptimist d'Offenbourg s'allie à celle de Strasbourg pour collecter des sous-vêtements féminins jusqu'au 7 octobre.

[article initialement publié le 1er octobre 2022, republié le 26 octobre]

Un culotte neuve d'une couleur qui ne plaît plus, un soutien-gorge jamais porté parce que trop petit. Beaucoup de femmes ont, caché au fond de leurs tiroirs, des trésors inutilisés. Le club Soroptimist d'Offenbourg se propose de les collecter pour les envoyer en Afrique, à des orphelinats et des hôpitaux. 

Dans de nombreux pays d'Afrique, c'est un luxe pour beaucoup. Certaines femmes n'en portent pas. "Ça les oblige à rester chez elles quand elles ont leur règles", explique Ann-Margret Amui-Vedel, présidente de Soroptimist International d'Offenburg. "Et les jeunes filles sont parfois contraintes d'interrompre leur scolarité chaque mois. D'autres se font agresser parce qu'elles ne portent pas de soutien-gorge."

Dans les hôpitaux, certaines pathologies nécessitent de brûler ou jeter les habits. "Pouvoir leur donner des sous-vêtements propres à leur sortie d'hôpital, c'est vraiment important".

Pour la deuxième fois, le club d'Offenbourg organisent une collecte de sous-vêtements. Il les enverra symboliquement le 11 octobre, journée internationale des filles, à l'association écossaise "Smalls for all". Cette année, les Soroptimist de Strasbourg se sont jointes à l'opération. 

"C'est un projet qui m'a tout de suite plu", explique Nina Lemarquis, présidente du Club de Strasbourg. "Ça nous permet de contribuer à l'intégrité des femmes. Et comme Ann-Margret, j'ai des origines africaines, alors c'est une façon de ne pas oublier nos racines."

Une histoire de femmes pour les femmes. Le projet en Ecosse a été créé en 2010 par une femme. Les points de collectes sont tenus par des femmes aussi : une gynécologue à Kehl, une fleuriste à Metz, une boutique de bijoux à Strasbourg.

Aide ponctuelle et utile

"Et ce que nous apprécions, c'est que les soutiens-gorge ne sont pas envoyés au hasard", précise Nina Lemarquis. "Les stocks sont en Ecosse, et les sous-vêtements sont envoyés à la demande aux hôpitaux, aux orphelinats et aux foyers SDF. Ils demandent des tailles précises, une quantité, et on leur fournit exactement ce qu'ils veulent, gratuitement." Les organisatrices, qui sont toutes des femmes actives, veulent que leurs dons soient vraiment utiles.

Pour participer à l'opération, les sous-vêtements sont à déposer avant le 7 octobre à ces adresses :

  • Gaia Bijoux, 2, quai des pêcheurs, Strasbourg
  • Fleurine, 26, av de Nancy, Metz
  • Dr Inès Becht, Hauptstrasse 41, Kehl

Les sous-vêtements sont envoyés dans plusieurs pays d'Afrique mais surtout en Ethiopie, Rwanda et Somalie.

Le 26 octobre, les soroptimists de Strasbourg et Kehl ont mis leurs collectes en commun. 73,6 kg de sous-vêtements ont été envoyés en Ecosse, soit plus de 900 culottes et plus de 500 soutiens-gorges.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité