Affaire Sophie Le Tan : les avocats de Jean-Marc Reiser veulent faire annuler des indices accablants

Sophie Le Tan, une étudiante strasbourgeoise, a disparu le 7 septembre 2018 alors qu'elle devait visiter un appartement à louer à Schiltigheim. / © Elyxandro Cegarra/MaxPPP
Sophie Le Tan, une étudiante strasbourgeoise, a disparu le 7 septembre 2018 alors qu'elle devait visiter un appartement à louer à Schiltigheim. / © Elyxandro Cegarra/MaxPPP

Des indices accablants accumulées contre Jean-Marc Reiser seront-ils inutilisables ? Les avocats du principal suspect dans le meurtre de Sophie Le Tan pointent des vices de procédure lors de perquisitions effectuées à son domicile.

Par M.C.

Une scie, un couvercle de lave-linge, un morceau de lino : des indices accablants sur lesquels a été retrouvé le sang de Sophie Le Tan pourraient être retirés du dossier d'instruction. Les avocats du principal suspect dans le meurtre de l'étudiante de 20 ans, disparue il y a un an alors qu'elle devait aller visiter un appartement à Schiltigheim, pointent des vices de procédure lors des perquisitions effectuées dans l'appartement et la cave de Jean-Marc Reiser. Selon eux, l'expert judiciaire a outrepassé la mission qui lui a été confiée. Ils ont déposé une requête en nullité pour les sortir du dossier d'instruction.
 

"Une nullité de procédure"

"Un certain nombre d'irrégularités ont été commises. Dès lors qu'il y a des objets qui sont saisis dans le cadre d'une procédure pénale, ce sont les règles de la perquisition qui sont censées être appliquées. Monsieur Reiser aurait du être présent dans le cadre de ces saisies d'objets et comme il n'a pas été présent, cela constitue une nullité de procédure", a relevé Pierre Giuriato, avocat de Jean-Marc Reiser. 
 

"Des manœuvres de diversion"

La famille de la victime anéantie dénonce une manœuvre de diversion. Pour elle, la culpabilité du suspect ne fait aucun doute. "Il y a suffisamment de preuves dans le dossier en dehors de ces pièces pour que Monsieur Reiser soit déclaré coupable. Lorsque la culpabilité d'un accusé ou d'un mis en examen est certaine, la défense essaie de trouver un autre terrain. Monsieur Reiser, sa culpabilité ne fait aucun doute au vu du dossier et les manœuvres de diversion n'empêcheront pas qu'il soit déclaré coupable", a expliqué Gérard Welzer, avocat de la famille Le Tan. La cour d'appel de Colmar se prononcera le 3 octobre. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus