Allemagne - Chasse à l'homme près de Strasbourg : "Rambo" arrêté à Oppenau après cinq jours de traque

La police d'Offenbourg a arrêté "Rambo", un homme de 31 ans lourdement armé et caché dans la forêt d'Oppenau (Bade-Wurtemberg), à une quarantaine de kilomètres de Strasbourg. Un important dispositif de recherches avait été déployé pour retrouver l'homme qui avait désarmé quatre policiers.

Une centaine d'hommes, des hélicoptères, des brigades canines sont à la recherche d'Yves Rausch dans la forêt d'Oppenau.
Une centaine d'hommes, des hélicoptères, des brigades canines sont à la recherche d'Yves Rausch dans la forêt d'Oppenau. © Police d'Offenbourg / Hendrik Schmidt – MaxPPP
Après plusieurs jours de recherche, la police a réussi à arrêter Yves Rausch en fin d 'après midi, le vendredi 17 juillet 2020. L'information a été annoncée par la police d'Offenbourg (Bade-Wurtembertg) sur son site Internet. Six armes ont été saisies. Depuis le dimanche 12 juillet, les forces spéciales allemandes (SEK, équivalent du RAID ou du GIGN) menaient une véritable traque en Forêt-Noire, dans une opération digne de Rambo, contre ce fugitif armé jusqu'aux dents. Il était considéré comme particulièrement dangereux.

Yves Rausch, dit "Rambo", a été appréhendé alors qu'il se trouvait caché dans un buisson. Ses armes étaient avec lui. L'un des policiers qui l'a appréhendé a été blessé, de même que le fugitif. Sa présence avait été signalée aux autorités par deux témoins, derrière un restaurant. Le buisson où il a été découvert ne se trouvait pas très loin : des chiens renifleurs en ont trouvé la trace. Plus tôt dans la journée, le chef de la police avait appelé le fugitif à se rendre. 

Le fugitif détenait les quatre armes à feu volées plus tôt aux policiers, une autre arme à feu, ainsi qu'une arme blanche. Il va faire l'objet d'une expertise psychiatrique, et a subi un prélèvement sanguin. De nombreux policiers sont restés sur place après l'arrestation pour conclure les suites de l'enquête.

Cette affaire a tenu en haleine toute l'Allemagne. La police avait recommandé à la population de rester chez elle. Les jardins d'enfants, les établissements scolaires et piscines ont été fermés dans un premier temps. Et les promenades en forêt et les activités de plein air ont été interdites autour de la commune d'Oppenau, située à une quarantaine de kilomètres à l'est de Strasbourg (Bas-Rhin). Une zone d'exclusion aérienne - incluant les drones - a été décrétée autour de la zone (visible dans le tweet ci-dessous).
 
 

De longues recherches

Les autorités allemandes avaient indiqué qu'elles s'attendaient à de "longues recherches". Il est difficile de retrouver le fugitif, car il connaît "très bien" la forêt d'Oppenau. "La forêt, c'est tout simplement son salon", a déploré Reinhard Renter, le chef de la police d'Offenbourg (Bade-Wurtemberg). 

Le mercredi 15 juillet, un coup de feu dans la zone de recherche a mis en émoi la population. Selon la police, il s'agit d'un tir accidentel émanant d'un policier qui venait d'arriver sur le terrain. Aucune personne n'a été blessée. 

De nombreux endroits, comme des grottes ou des hangars, ont été fouillés. La police a reçu des signalements, émanant parfois de l'extérieur de la zone de recherches. La police est également allée à la rencontre de la population pour la rassurer et lui indiquer la conduite à tenir. 

En effet, les restrictions de circulation dans à Oppenau pèsent sur le moral de la population, ainsi que sur le tourisme local. Selon nos confrères de la Südwestrundfunk (SWR), qui ont suivi l'affaire minute par minute, la police aurait modifié ses techniques de recherches pour les inscrire dans la durée.
 

Suspect considéré comme dangereux

Tout commence dans la matinée du dimanche 12 juillet. Un homme, au comportement suspect est signalé par un témoin à la police d'Achern. Il serait habillé en tenue de camouflage et équipé d'un arc et d'une flèche. Les policiers retrouveront plus tard un couteau et un pistolet.

A l'arrivée des policiers, l'homme de 31 ans,  crâne rasé et vêtu d'un treillis, se montre coopératif. Puis, soudain, il dégaine une arme à feu, menaçant les policiers et leur demande de déposer leurs armes. Il a "menacé les agents qui n'ont pas eu le temps de réagir", a décrit la police, soulignant que l'homme avait "probablement" pris la fuite avec quatre armes de service. Il est décrit comme étant un "fou des armes".

Selon la police, qui a diffusé sa photo, le fugitif s'appelle Yves Etienne Rausch, 31 ans. Il vit sans domicile permanent dans la forêt autour d'Oppenau. L'individu est considéré comme dangereux et en "état de détresse mentale". Toute personne qui rencontre le suspect doit rester à l'écart, avertissent les forces de l'ordre

Le fugitif est connu de la justice pour divers délits de port d'armes illégal. Il avait  été condamné à Pforzheim (Bade-Wurtemberg) en 2009 à trois ans et demi de prison pour avoir tiré avec une arbalète sur son ex-petite amie, gravement blessée. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
allemagne international faits divers société