Les fêtes sont finies et les familles se retrouvent parfois confrontées à une problématique compliquée : que faire de son encombrant sapin de Noël ? Pas de panique, depuis quelques années, les solutions se multiplient un peu partout : broyage dans les déchetteries, récupération au pied de votre logement, crémation. Florilège non-exhaustif des solutions qui s'offrent à vous.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Voilà, finie la féérie de Noël, retour à la dure réalité, votre sapin n'a décidément plus la gueule de l'emploi : moitié moins d'épines, branches tombantes, vert délavé... Y a pas, il faut s'en débarrasser. 

Pas question de le balancer négligemment, l'air de rien, sur le trottoir, il pourrait vous en coûter quelques deniers si un agent venait à passer par là malencontreusement : une amende pouvant aller jusqu'à 150 euros pour abandon de déchets sur la voie publique, un retour de bâton qui s'applique d'ailleurs aux déchets de toute nature.

Oui mais alors que faire de notre roi des forêts qui décidément fait grise mine ? Depuis quelques années maintenant, associations et collectivités proposent des solutions pour faciliter la vie de leurs concitoyens. Voici quelques pistes sachant que vous pouvez mettre votre arbre directement à la poubelle s'il mesure moins d'1m50, mais qu'alors il ne sera pas valorisé mais incinéré avec les autres déchets.

Un petit tour par la déchetterie

La plus évidente, c'est bien sûr la déchetterie. La plupart mettent à disposition un conteneur spécialement dédié au dépôt des sapins. Il est même possible d'emballer votre arbre dans un sac fourni par handicap international pour éviter de disperser ce qu'il reste d'épines sur votre chemin. C'est le seul sac toléré parce qu'il est intégralement compostable. Le plus de cette solution, c'est que votre arbre sera valorisé : broyé et transformé en compost.

C'est la solution préconisée notamment par la ville de Strasbourg. Malgré tout, des collectes sont organisées dans l'Eurométropole par les associations ou les communes, et ce jusqu'à la mi-janvier. C'était le cas par exemple, ce samedi 7 janvier dans le quartier Cronenbourg de la capitale européenne ou à Schiltigheim toute la journée. L'idée étant de participer ensemble à un moment convivial et les participants peuvent soit laisser les copeaux sur place, soit les récupérer pour les déposer dans leur jardin.

Et si vraiment, vous êtes un Strasbourgeois pantouflard, la start-up Green Phoenix propose de venir jusque chez vous en vélo cargo pour récupérer votre arbre de Noël, et ce, jusqu'au 14 janvier. Comptez de 15 à 45 euros en fonction de la taille et du nombre de sapins.

Faire plaisir aux animaux

Astuce insolite pour les amis des animaux, l'éleveur passion plumes Alsace basé à Betschdorf propose de récupérer votre sapin pour nourrir ses chèvres naines et ses moutons à condition bien sûr qu'ils soient dépourvus de neige artificielle et autres ornements qui pourraient nuire à ses animaux.

A noter, pour les habitués que le zoo de Mulhouse ne met pas à disposition des particuliers d'espace dédié à la récupération de sapins, contrairement aux années précédentes. En revanche, les animaux pourront bénéficier de la saveur des résineux puisque des collectifs et des communes pourront déposer les arbres qu'ils auront collectés au préalable.

Des espaces dédiés répartis dans les villes

Certaines villes vont jusqu'à proposer des enclos à sapins disséminés dans la ville. C'est le cas de Mulhouse par exemple. Vous disposez de 11 endroits, en plus des déchetteries pour déposer votre arbre. Une opération menée pour la 5e année, "les sapins déposés dans les enclos seront broyés sur place quotidiennement et utilisés comme paillage dans les massifs, précise la ville dans un communiqué. Cette initiative vise également à lutter contre les dépôts sauvages et vient compléter la collecte des sapins déjà mise en place dans les déchetteries de l’agglomération.

Colmar se fend du même dispositif mais plus restreint avec trois points de collecte, les parkings du stade nautique, du Grillen et des bus Lacarre, ouverts jusqu'au 16 janvier. C'est l'optique privilégiée également par la ville de Sélestat.

La crémation, moins écolo mais plus traditionnelle

Et pour finir sur une note plus festive, se débarrasser de son sapin peut être l'occasion de vivre un moment convivial puisque de nombreuses petites communes proposent une crémation, comme c'est la tradition en Alsace. L'idée étant en brûlant les arbres de Noël, de chasser les mauvaises ondes pour préparer l'année à venir.

Difficile de répertorier ici toutes les communes de la région qui organisent une crémation mais ce sera le cas, par exemple, à Lutzelhouse dans le Bas-Rhin, à partir de 16h30 le 14 janvier ou à Artolsheim le 13. Certaines villes vont jusqu'à venir récupérer le sapin au pied de chez vous avant ladite crémation, c'est le cas à Saasenheim à partir de 16h le 13 janvier pour une crémation le soir même ou à Réguisheim ce samedi 7 janvier à partir de 13 heures.