Bâle : machine à barbe à papa géante, jeux et expositions pour fêter les 25 ans du Musée Tinguely

Le Musée Tinguely de Bâle fête ses 25 ans. Pour marquer cet anniversaire, il organise une grande fête samedi 25 et dimanche 26 septembre 2021 avec un programme riche en animations.

C’est une fête d’anniversaire aux allures de kermesse géante. Durant deux jours, samedi 25 et dimanche 26 septembre, le Musée Tinguely de Bâle, consacré à l'œuvre de Jean Tinguely (1925-1991), souffle ses 25 bougies autour d’animations et de découvertes en tout genre. Un évènement aux couleurs de l’enfance, univers qui a particulièrement inspiré l’artiste, notamment réputé pour ses machines géantes et sonores.

"Les enfants étaient ses critiques les plus importants. Il y a ce côté ludique, accessible. Ça leur parle directement", rappelle Roland Wetzel, le directeur du Musée.

C’est ainsi qu’une machine à barbe à papa géante a pris place dans le parc. Les visiteurs sont également invités à construire des tours avec des caisses de boisson, teindre des sacs en batik, utiliser une machine à dessiner ou encore construire des sculptures mobiles. Des activités surprenantes, œuvres parmi les œuvres, qui font toutes références à des expositions passées, à l’exemple du tir à l’arc et au pinceau.

Les Bonnie et Clyde de l'art

Jean Tinguely et sa compagne Niki de Saint Phalle étaient connus comme les "Bonnie et Clyde de l'art". Niki fit fureur avec ses actions de tir. Elle assemblait des objets, de la peinture, les recouvrait avec du plâtre avant de tirer dessus. A la place de fusils, il est ici proposé de tirer avec des arcs et des pinceaux. Une réminiscence à l'exposition "Niki & Jean, L'Art et l'Amour" en 2006, qui a mis en lumière ce couple d'artistes, leur collaboration et leur amour.

Une manière ludique d’aborder des sujets de fond chers à l’artiste. "Au-delà des enfants, c’est un musée ouvert à tout le monde. A travers cette fête, c’est vraiment ce que l’on veut montrer. D’autant qu’on y aborde des sujets récurrents. La relation homme-machine, la destruction et le renouvellement, la critique du consumérisme. Ce sont des sujets qui restent d’actualité et qui sont même peut-être encore plus importants de nos jours", reprend Roland Wetzel.

Et l'institution, inaugurée en octobre 1996 cinq ans après la mort du sculpteur, entièrement financé par le groupe pharmaceutique bâlois Roche, a de quoi faire. Depuis sa crétion, elle a déjà organisé 110 expositions au total.

Exposition itinérante sur une péniche

Autre attraction de la fête justement, l’installation d’une exposition itinérante sur la péniche "MS Evolutie" qui s'est déjà déplacée dans une dizaine de villes européennes. Le périple a débuté le 17 juillet à Paris, premier grand lieu de création de Tinguely né à Fribourg, pour se terminer à Bâle.

Actuellement amarrée près du musée, on peut y voir une exposition retraçant la carrière de l'artiste ainsi qu'une copie d'une de ses œuvres précoces.

Pour le reste du programme, de nombreuses autres surprises intégrées à un parcours sous la forme d’un labyrinthe dynamique sont à découvrir. A noter que l'entrée à la fête est gratuite. Les visiteurs doivent présenter un certificat Covid et une pièce d'identité pour accéder à la manifestation.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
expositions événements sorties et loisirs suisse international