Carte - Déconfinement : voilà les sites où pourraient ouvrir des ciné-drive à Strasbourg et Dorlisheim

Ciné-drive d'Offenbourg, en Allemagne / © David Meneu / France télévisions
Ciné-drive d'Offenbourg, en Allemagne / © David Meneu / France télévisions

Après d’autres villes françaises et sa voisine allemande Offenbourg, Strasbourg pourrait proposer cinq ciné-drive à ses habitants, à partir de mi-juin. Autorisations et demandes d’aides sont faites auprès de la préfecture et de l'Eurométropole. Les initiateurs attendent leurs réponses.
 

Par Catherine Munsch

Deux directeurs de cinémas de l'Eurométropole de Strasbourg veulent replonger les amateurs de films sur grand écran, dans le noir, avant la réouverture des salles. Après les Etat-Unis, où le cinéma en drive-in a été remis au goût du jour - covid19 oblige - après d'autres villes comme Bordeaux, qui a même lancé un festival en drive-in, ou Offenbourg, sa voisine allemande, Strasbourg pourrait avoir cinq aires de cinéma en drive-in, à partir de la mi-juin. Ce serait une première dans la capitale alsacienne.

"Chacun de nous a eu la même idée de son côté" explique Faruk Gunaltay, directeur du cinéma d’art et d’essai l’Odyssée, "en discutant, on s’est dit que nous allions retrousser nos manches ensembleLa période est difficile pour les salles de cinéma, lieu de lien social et d’émotions. En attendant leur réouverture, on veut organiser ce drive-in, où, comme au ciné, on projette en plus grand que nature". 

Cette initiative, René Letzgus et Faruk Gunaltay veulent la mener à bien avant la réouverture des salles de cinéma, prévue a priori pour la mi-juillet, au mieux, début juillet. "Nous avons fait une demande d'autorisation et d'aide financière à la préfecture, nous sommes en partenariat avec l'entreprise Parkus, qui nous met à disposition des parkings et nous avons fait une demande d'aide auprès de la ville de Strasbourg. Nous attendons leurs réponses".
 


Cinq ciné-drive, dont trois dans des quartiers éprouvés de Strasbourg 

Le choix des cinq sites de projection est stratégique pour les initiateurs strasbourgeois: "Nous voulons favoriser les quartiers qui ont vécu la crise sanitaire le plus difficilement. Nous avons choisi des endroits où les habitants vivent dans de petits logements et où la densité de population est grande. C'est un geste de solidarité à leur égard, car le cinéma s'adresse à tous, sans distinction sociale." Belle idée, car oui, il faut le reconnaître, le prix des places dans les salles obscures n'est pas donné. Dans ces drive-in par contre, le coût serait pris en charge par l'Etat et les collectivités locales, du moins si la demande des deux directeurs de cinéma est entendue. 

Les écrans géants seraient installés à la Meinau, à la Cité de l’Ill, sur le parking de Auchan à Hautepierre et sur deux sites, au centre-ville de Strasbourg, sur la place Broglie et sur le parking Saint-Nicolas, à côté de l'ancien hôpital civil. Objectif : assurer un moment convivial et collectif, tout en préservant les distances de sécurité sanitaire. "Les films projetés seraient plutôt des films grand-public, de qualité, qui portent au rêve" précise le directeur de l'Odyssée. 
 

Moi-même je testerai le drive. J’ai bien sûr été dans des cinémas de plein air, mais jamais en drive-in, je suis impatient de voir ce que ça peut donner
-Faruk Gunaltay, directeur du cinéma l'Odyssée, à Strasbourg


Dorlisheim, au sud-ouest de Strasbourg, aurait aussi son cinéma en drive, sur le parking à côté du cinéma le Trèfle. Inutile en effet de faire se déplacer les habitants du secteur de Molsheim jusqu'à Strasbourg. Le parking du cinéma de la commune pourrait recevoir un écran géant, pour des projections sécurisées, où tous les spectateurs suivraient le film, installés dans leur voiture.


Des séances en semaine et le samedi soir

Avant la réouverture des salles obscures, cette version devrait compenser un peu l'envie des cinéphiles de voir des films sur grand écran. Les séances pourraient avoir lieu les soirs de semaines, mardi, mercredi ou jeudis, cela reste à décider et le samedi soir pourrait être le rendez-vous de projection à Dorlisheim. Démarrage le 8 ou 15 juin, si la préfecture et les mairies donnent leur accord et financements. Le ciné-drive de Strasbourg pourrait durer ainsi un mois, réjouissant sans aucun doute les habitants et les touristes.

Ensuite le cinéma en drive-in s'arrêterait, pour laisser place à la réouverture des salles obscures. A ce moment-là, les directeurs de cinéma et leurs personnels seront tous mobilisés pour organiser leur fréquentation en toute sécurité. Mais tant que les cinémas resteront fermés, on pourrait voir des films sur grand écran, depuis sa voiture, avec distribution de pop-corn et autres friandises par des ouvreuses, portant leur panière en bandoulière, comme au cinéma. 
 

Un film pour 1 euro

Si ce projet de cinéma en drive-in à Strasbourg et Dorlisheim aboutit, il n'y aurait qu'un droit d’inscription de 1 euro à régler pour les spectateurs et une réservation à faire. De sorte à pouvoir organiser le stationnement, et permettre à plusieurs dizaines de voitures de se garer face à l'écran pour profiter pleinement de la projection. Si tout se passe bien, les organisateurs communiqueront une adresse mail à laquelle les habitants pourront s'inscrire pour la séance et le lieu de leur choix. 

Faire revenir le public au cinéma de cette façon est une manière de ne pas perdre le contact avec lui, et peut-être même d'un gagner un nouveau, acquis grâce à ces drive-in estivaux, une fois les salles rouvertes.

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus