Conseil départemental du Bas-Rhin : l'ultime séance s'est tenue ce lundi 30 novembre

La dernière séance du conseil départemental du Bas-Rhin s'est tenue ce lundi 30 novembre. Elle a eu lieu au siège du département, à Strasbourg, dans une ambiance assez émue et apaisée.
Ultime séance du conseil départemental du Bas-Rhin, à Strasbourg.
Ultime séance du conseil départemental du Bas-Rhin, à Strasbourg. © Philippe Dezempte, France Télévisions
La séance du lundi 30 novembre 2020 au conseil départemental du Bas-Rhin restera dans les livres d'histoire à plus d'un titre. On y voit des conseillers et conseillères portant un masque, des plaques de plexigas partout, et des échanges via Skype : merci le coronavirus (Covid-19). Mais il s'agissait aussi et surtout de l'ultime séance de l'institution départementale.

Fondé au lendemain de la Révolution française, ce conseil départemental à l'histoire mouvementée doit fusionner au 1er janvier 2021 avec celui du Haut-Rhin. Il donnera alors naissance à la Collectivité européenne d'Alsace (CEA). On ignore encore où elle siègera. 
 

Nostalgie et émotion

La séance a commencé avec la diffusion d'un film retraçant les dernières années du conseil. L'ambiance frisait la nostalgie, raconte le conseiller Philippe Meyer (LR) à France 3 Alsace. "C'est une drôle d'impression. On ne voit pas les années passer. J'ai été élu en 2008 sur un petit territoire, qui était le canton de Rosheim. En 2015, il y a la loi sur la parité qui a changé beaucoup de choses très positivement, car il y a eu un fort renouvellement."

En 2015, Pascale Jurdant-Pfeiffer (UDI) est devenue vice-présidente du conseil départemental. "Je suis un petit peu émue après tant d'années, le changement est très profond. Mais aussi exaltée par cette nouvelle aventure. Je suis très heureuse de pouvoir continuer à travailler avec nos collègues haut-rhinois." Nicolas Matt (LREM), lui, évoque "un beau moment politique" et "une porte qui s'ouvre vers l'avenir".
 
Un livre sur l'histoire alsacienne a été remis en fin de séance.
Un livre sur l'histoire alsacienne a été remis en fin de séance. © Astrid Servent, France Télévisions

Il n'y a pas eu de voix discordante ni de polémique malgré les dissensions sur la future CEA, comme le raconte Éric Elkouby (PS). "Nous ne sommes pas exactement rentrés dans le rang, mais sommes demandeurs de transferts de compétences plus importants. La loi a été votée : elle s'applique; nous sommes des démocrates et l'appliquons." 

La séance s'est achevée avec la distribution d'un livre d'histoire écrit par Claude Muller et Fabien Baumann. Son titre est Alsace : terre du milieu entre coq gaulois et aigle germanique. Une nouvelle page de cette histoire sera écrite en janvier 2021...
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique