Coronavirus : pendant le confinement, le Port autonome de Strasbourg reste actif

Télétravail pour les salariés et horaires d'accès réduits pour les camions, le Port autonome de Strasbourg n'a pas échappé aux conséquences du confinement. Le deuxième port fluvial de France maintient l'activité sur son site avec un trafic de conteneurs toujours aussi actif.

370.000 conteneurs transitent chaque année au Port autonome de Strasbourg.
370.000 conteneurs transitent chaque année au Port autonome de Strasbourg. © Alexandre Marchi / Maxppp

Même pendant le confinement, le Port autonome de Strasbourg (PAS), continue de fonctionner. En plus des équipes indispensables sur le terrain, le service administratif est maintenu avec le télétravail. Plus de 10.000 salariés, toutes activités confondues, travaillent, en temps normal, pour le deuxième port fluvial de France.
 

Réseau ferré et terminaux actifs

"Tout le personnel administratif est en télétravail depuis le confinement. En revanche, on a fait en sorte que l’ensemble du port puisse rester opérationnel", déclare Emilie Gravier, directrice du développement et de la promotion portuaire au PAS. Par bateau, camion ou train, les conteneurs continuent de circuler. Et quelques équipes permettent encore le transit des 370.000 conteneurs qui passent au Port autonome de Strasbourg chaque année. "Au niveau des conteneurs, c'est toujours assez actif,  aussi bien pour le trafic par train et par bateau et le trafic camion repart. Les deux terminaux à conteneurs sont ouverts", explique Emilie Gravier.
 
Voir cette publication sur Instagram

Tous sur le pont ! Toute la durée du confinement, le Port autonome de Strasbourg reste opérationnel : -- ☎️ Toutes nos coordonnées restent inchangées -- 🛥️ l'accès fluvial est assuré tous les jours, 24h/24 -- 🚉 le réseau ferré portuairereste ouvert aux horaires habituels -- 📦 les terminaux de @Rhine Europe Terminals fonctionnent (sous conditions) -- 🚛 Services renforcés pour les poids lourds . #Strasbourg #PortStrasbourg #PortduRhin #Onroulepourvous

Une publication partagée par Port autonome de Strasbourg (@port_autonome_strasbourg) le

En effet, le PAS ne peut fonctionner sans un minimum de présence sur site, comme c'est le cas pour les écluses ou les terminaux à conteneurs. Pour les camions, les horaires ont toutefois été réduits. Pour les terminaux à conteneurs Nord et Sud de Strasbourg opérés par Rhine Europe Terminals (RET), les horaires d’ouverture pour l’accueil des camions sont désormais de 8 heures à 17 heures du lundi au vendredi et de 7 heures à 12 heures le samedi.
 
Côté sanitaire, l’usage de la "fastgate" a été déployée. Elle permet aux camions de "s’enregistrer avant l’arrivée sur le terminal pour éviter les contacts physiques." D'autres services sanitaires ont été renforcés, comme la collecte régulière des déchets et l’augmentation de la fréquence de nettoyage des sanitaires."Les toilettes et du savon sont accessibles et disponibles pour les chauffeurs de poids lourds qui viennent sur les terminaux", peut-on lire sur le site du PAS.

 

Accès fluvial assuré 

"C’est impératif qu’il y ait des gens sur site et les éclusiers viennent aussi", poursuit Emilie Gravier. Le groupe portuaire, qui compte environ 200 salariés à lui seul, a donc maintenu une écluse sur deux. L’écluse Nord du port reste ouverte 7j/7j et 24h/24h, la deuxième, l’écluse Sud est fermée. Au niveau touristique, le PAS a dû suspendre l'activité de sa filière Batorama, qui propose des promenades sur l'eau. "Batorama est totalement à l’arrêt, a priori la réouverture ne sera pas le 11 mai, on attend les annonces du gouvernement", explique la directrice. Batorama a brassé 785.144 passagers en 2019.
 
Voir cette publication sur Instagram

📸Qui sont les entreprises portuaires strasbourgeoises ? 1/2 Capturées par l’objectif de @128db @m4tik #Bluepaper #MoulinsAdvens #OVH #onvoushéberge #RHENUS #sati #Silfala #SMA #Sociétédesmalteriesdalsace #port #portdestrasbourg #strasbourg #entreprises #industries #madeinfrance

Une publication partagée par Port autonome de Strasbourg (@port_autonome_strasbourg) le


Le PAS se prépare également à accueillir de nouveau ses salariés sur site à partir du 11 mai. Côté administration, "on va faire un fonctionnement par roulement pour limiter le nombre de personnes sur le site, une partie en télétravail et une autre présente physiquement pour essayer de retrouver un collectif", annonce Emilie Gravier. Mais il faudra encore attendre pour les promenades sur l'eau, les activités nautiques ne sont pas encore autorisées à reprendre.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie ports transports maritimes coronavirus : conseils pratiques santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter