Coupe de France de football : le bonheur fou des amateurs de Strasbourg Koenigshoffen, vainqueurs du Clermont foot en 32e de finale

Ils l'ont fait ! Les amateurs du FCOSK06 (R1) ont battu aux tirs au but les Auvergnats du Clermont Foot (L1) en 32e de finale de la coupe de France de football. C'est évidemment tout un quartier, Koenigshoffen et une ville, Strasbourg, qui se réjouit pour le petit poucet de cette compétition.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

C'est évidemment un exploit à la saveur si particulière, une émotion que seule la coupe de France de football peut procurer. Les amateurs du FCOSK06 (R1), le club strasbourgeois de Koenigshoffen ont battu aux tirs au but les Auvergnats du Clermont Foot (L1) en 1/32e de finale de la compétition. 

Revoir le match en replay

Cinq échelons d'écart entre les deux équipes et pourtant sur la pelouse du stade Emile Stahl (quartier Vauban), les hommes de Amar Ferdjani, agent territorial pour la ville de Strasbourg et entraîneur de cette équipe, n'ont pas failli, pas tremblé. 0-0 à la fin du temps réglementaire, il a fallu en passer par la séance couperet des tirs au but remportée 4-3 sur le fil.

Au coup de sifflet, c'est évidemment l'allégresse, la communion des joueurs et du public, à peine le temps de réaliser que cette équipe d'amateurs va jouer les 1/16e de finale de la coupe de France.

Wacim Tine, milieu offensif de 32 ans, est venu très vite à notre rencontre, lui qui, pourtant a manqué son tir au but mais savoure pleinement cette victoire. "C'est énorme, c'est incroyable ce qui se passe, on va vivre ça encore au prochain tour, toute la famille est là, je suis chez moi, je suis tellement heureux, j'ai pas de mots, j'ai carrément envie de pleurer!" nous dit-il avant d'être emporté par la foule joyeuse.

Dans les vestiaires, évidemment, ça chante, ça profite, ça se casse la voix. Une joie folle et intense. "C'est un truc de malade, le capitaine Mohamed Cherief n'en revient pas. Le scénario, on en a rêvé, on l'a imaginé, ce matin au réveil, on a pensé Clermont, on a pris le ptit déj, on a pensé Clermont, en réalité, on a juste mangé Clermont !"

Amar Ferdjani, qui lui n'a pu retenir ses larmes de joie, a tenu à remercier le public mais surtout à féliciter ses joueurs. "Bravo surtout à eux, mais que d'émotions ! On peut le rêver mais quand ça vous arrive, ça fait quelque chose."

Si vous avez manqué cet incroyable match, il est possible de visionner notre replay. C'est tout un quartier, toute une ville qui attend désormais fébrilement le tirage au sort des 1/6e de finale de la coupe de France qui aura lieu dimanche 8 janvier à 19h30. On connaîtra alors l'adversaire des Strasbourgeois pour un match qui se tiendra le 21 ou le 22 janvier. Parmi les adversaires possibles : le PSG, Lyon ou Marseille.