Coupe de la Ligue : nouvel exploit du Racing qui sort Lyon en quarts de finale

Le Racing Club de Strasbourg a éliminé Lyon en quart de finale de la Coupe de la Ligue mardi au Groupama stadium 2-1.

Adrien Thomasson (d) à la lutte avec le Lyonnais Pape Diop (g) lors du match de quarts de finale de Coupe de la Ligue entre l'Olympique Lyonnais et le Racing Club de Strasbourg Alsace
Adrien Thomasson (d) à la lutte avec le Lyonnais Pape Diop (g) lors du match de quarts de finale de Coupe de la Ligue entre l'Olympique Lyonnais et le Racing Club de Strasbourg Alsace © Jean-Marc LOOS/MaxPPP
C'est un nouvel exploit pour le RCSA. Après avoir battu au tour précédant l'Olympique de Marseille, les Strasbourgeois sont allés battre L'Olympique lyonnais en quarts de finale de la Coupe de la Ligue, mardi soir sur la pelouse du Groupama stadium 2 buts à 1. Lyon, manquant de réussite malgré une large domination, est tombé de haut, mardi. C'est seulement la deuxième défaite d'OL sur ses seize derniers matches, mais celle-ci fait particulièrement mal. L'OL n'avait plus perdu depuis sa défaite à domicile contre Rennes (2-0), le 5 décembre.
 
Le Racing a ouvert le score au cours d'une première période assez pauvre avec un but sur un penalty accordé pour une faute de Kenny Tete sur Jonas Martin et transformé par Ludovic Ajorque (25e). Menés 1-0, les Rhodaniens peuvent revendiquer une certaine malchance, celle d'avoir tiré deux fois sur le poteau par Martin Terrier (43) puis par Memphis Depay (45).   

Dans le temps additionnel, Nabil Fekir a aussi obtenu un penalty pour une faute de Pablo Martinez. Le capitaine lyonnais s'est lui-même chargé de la sentence mais a envoyé le ballon largement hors du cadre (45+1). L'OL pensait néanmoins avoir fait le plus dur en début de seconde période avec un changement de système avec un 4-2-3-1 et l'entrée de Bertrand Traoré succédant à une organisation en 3-5-2.

Lequel Traoré a égalisé rapidement après une déviation de Memphis à la suite d'une rentrée de touche (49e). Le manque de détermination des Lyonnais s'est de nouveau manifesté à la 52e minute avec un but inscrit de la tête par Lamine Koné qui prenait le meilleur sur trois défenseurs pour redonner l'avantage à Strasbourg (52e).

La nette domination de l'OL a été tout à fait stérile par la suite, alors qu'un coup franc de Fekir heurtait à nouveau le poteau et que la reprise de Terrier qui suivait était repoussée par le gardien Bingourou Kamara (74). Strasbourg a parfaitement su résister et aurait même pu porter le score à 3-1 sur une belle contre-attaque mal conclue par Adrien Thomasson qui tirait à côté (70). L'adversaire des Alsaciens en demi-finale sera connu jeudi soir.

    

"Ce serait bête de s'arrêter en demi-finale" (Thierry Laurey, entraîneur de Strasbourg)

 "Nous avons fait preuve de réalisme. Nous avons raté les occasions les plus faciles et concrétisé les plus difficiles. Cela fait partie de l'histoire d'un match. Nous avons souffert. La possession était lyonnaise, mais tant que l'on serait le plus longtemps possible côte à côte au score, nous savions que nous aurions des espaces à un moment donné. Nous avons manqué de lucidité offensivement car nous avons beaucoup défendu. Ce serait bête de s'arrêter en demi-finale. Nous sommes conscients que c'est une chance d'être en demie. Il faudrait avoir un peu de réussite au tirage comme sur le terrain. Je rêve d'avoir une demi-finale à domicile car le stade serait plein. Nous savons que nous avons livré un gros match. C'était notre première sortie de l'année." 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
racing club de strasbourg alsace football sport coupe de la ligue