Déraillement du TGV Strasbourg-Paris : les travaux de levage de la motrice ont commencé

L'évacuation de la motrice accidentée du TGV Strasbourg-Paris a commencé le samedi 7 mars. Il avait déraillé le 5 mars en blessant 22 personnes.
Le TGV Strasbourg/Paris de 7h19 du jeudi 5 mars 2020 avait déraillé en blessant 22 personnes.
Le TGV Strasbourg/Paris de 7h19 du jeudi 5 mars 2020 avait déraillé en blessant 22 personnes. © Michèle Gebus
Le samedi 7 mars 2020, les opérations d'enlèvement de la motrice accidentée (pesant 68 tonnes) du TGV Strasbourg-Paris de 7h19 ont commencé. Il avait déraillé le jeudi 5 mars en blessant 22 personnes, notamment le conducteur. L'accident a eu lieu dans le Bas-Rhin, entre Ingenheim et Saessolsheim.
 
Pour la SNCF, c'est une première étape en vue d'un retour à la normale. Mais la circulation va demeurer perturbée encore un temps, et aucune date de reprise régulière ne peut être communiquée pour le moment. Avant de relever la motrice, plusieurs étapes ont été nécessaires : retrait de la catétaire pour 500 mètres de voies (y compris la voie Paris-Strasbourg), expertise de la voie Paris-Strasbourg afin de voir si elle demeurerait utilisable, et envoi de la grue par rails depuis Dijon (Côte-d'Or).
 
La motrice a alors été remise sur les rails, et va pouvoir regagner Steinbourg (où se trouve une voie d'évitement) grâce à des bogies rendus à nouveau opérationnels (voir tweet de la SNCF ci-dessous). Deux locomotives fonctionnant au diesel convoieront la motrice à très petite vitesse sur les 10 kilomètres la séparant de Steinbourg. 

La suite des opérations aura lieu le lundi, avec l'expertise de la voie Strasbourg-Paris. Les trois voitures du TGV sorties des rails y seront alors replacées. Une vingtaine d'agents du technicentre de Bischheim s'occupe de ces opérations "complexes".
 
Les usagères et usagers peuvent vérifier les horaires des trains sur le site ou l'application SNCF. À cause de l'encombrement de la voie par la motrice, il faut compter environ 47 minutes de retard par trajet.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports travaux ferroviaires accident faits divers